Comment parier sur le vainqueur des qualifications des Grands Prix de Formule 1?

Tous les Samedis après-midi précédant les Grands Prix du Dimanche, se déroulent les fameuses épreuves de qualification (Q1, Q2, Q3) qui sont, ni plus ni moins, qu’une course avant la course ! Le règlement est modifié chaque année pour tenir compte des évolutions de la technique et/ou de l’intérêt pour les pilotes et les spectateurs. Voyons quels sont les conseils que l’on peut donner et la stratégie à adopter pour parier sur le vainqueur de ces qualifications?

.

Rappel sur les épreuves de qualification qui sont programmées la veille des Grands Prix

Voyons tout de suite ce que propose Bwin sur son site, dans la section des Paris Sportifs à la rubrique ‘Formule1’. Nous sommes à l’avant-veille du Grand Prix d’Australie et sur les 16 paris proposés, l’un d’entre eux s’intitule ‘Vainqueur des qualifications

Les cotes chez Bwin du vainqueur des qualifications pour le grand prix d’Australie

Bwin : Les cotes du vainqueur des qualifications pour le Grand Prix d’Australie de Formule 1 2014

Ces épreuves de qualification se déroulent sur une heure et sont découpées en 3 parties, appelées Q1 (18 minutes), Q2 (15 minutes) et Q3 (12 minutes), ces 3 parties étant séparées par deux breaks de 7 et 8 minutes respectivement. Toutes les voitures roulent en même temps (22 voitures engagées en 2014) et les pilotes sont libres de faire autant de tours qu’ils souhaitent. Le but des courses de qualification étant de faire le plus petit chrono sur un tour !

Q1 : À la fin 18 minutes réglementaires de Q1, les 6 voitures les plus lentes sortent de la piste et obtiennent les 6 dernières places (17 à 22) de la grille de départ du lendemain. A noter que les pilotes qui dépassent les 107% du meilleur temps ne seront pas admis à concourir le dimanche.

Q2 : Après un break de 7 minutes, les 16 voitures restantes reprennent la course pendant 15 minutes. Comme précédemment, les pilotes tournent autant de fois qu’ils veulent. A la fin du temps réglementaire, les 6 voitures les plus lentes sortent de la piste et seront appelées aux places de 11 à 16 sur la grille de départ du lendemain.

Q3 : Après un break de 8 minutes, les 10 voitures restantes se bagarrent pour la pole position pendant les 12 minutes de la dernière session. Ces 10 voitures occuperont les places de 1 à 10 le jour du Grand Prix.

A noter que des pénalités sont prévues si un pilote en gêne un autre : il peut être rétrogradé sur la grille de départ ou, en cas de faute grave, disqualifié par les commissaires.

Le changement des règles de qualification de F1 en 2014

La durée de la session Q1 était de 20 minutes en 2013 et a été réduite de 2 minutes en 2014. En contrepartie, et pour garder la durée totale des épreuves de qualification à 1 h, la durée de la session  Q3 a été allongée de 2 minutes pour passer de 10 à 12 minutes.

Cette Q3 (qui était boudée par les meilleurs de la classe qui ne voulaient pas user leurs pneus !) se trouve donc allongée et est maintenant dotée d’un train de pneus supplémentaires, spécifiques pour cette session. En effet, pour cette Q3, Pirelli fournira aux pilotes le train de pneus qui a été le plus performant en Q2.  De quoi relancer le spectacle jusqu’au bout de l’heure de qualification !

Conseils pour parier en F1 sur le ‘Vainqueur des qualifications’ ou sur le ‘Meilleur temps à l’issue des qualifications’ ?

Les Grand Prix ayant lieu le Dimanche, les qualifications se tiennent systématiquement la veille, donc le Samedi. Parier sur le vainqueur des qualifications (*), c’est en quelque sorte, faire un round d’essai avant la grande épreuve dominicale.

Si vous êtes observateur, vous remarquerez que les cotes entre le vainqueur des qualifications (voir ci-dessus) et le vainqueur de la course (voir ci-après)  ne sont pas les mêmes :

Les cotes chez Bwin du vainqueur de la course pour le grand prix d’Australie

Bwin : Les cotes du vainqueur de la course pour le Grand Prix d’Australie de Formule 1 2014

En effet, on peut très bien avoir une voiture très performante sur les épreuves courtes des qualifications Q1, Q2, Q3 et dont la régularité/fiabilité sur les 2 heures de la course du lendemain ne sera pas optimale. De plus certains pilotes, comme Sebastian Vettel, Fernando Alonso et surtout Lewis Hamilton sont les cadors du chrono. Bien souvent, la hiérarchie du classement entre les qualifications et l’épreuve du Grand Prix n’est donc pas identique.

Note (*) vous trouverez également l’appellation ‘Meilleur temps à l’issue des qualifications’ au PMU

C’était le cas par exemple pour le Prix d’Australie de Melbourne 2014 ou Fernando Alonso était crédité d’une 6éme place en qualifications (cote de 17), alors que Bwin le donnait sur la dernière marche du podium le Dimanche avec une cote de 8.

Finalement l’espagnol terminera 5éme lors des qualifications du Samedi, mais également 5éme du Grand Prix du Dimanche.

Alors, quels conseils donner pour parier sur ces qualifications de la pole position ?

ParierSurTout.com vous recommande tout d’abord d’étudier les performances intrinsèques des voitures (essais hivernaux, essais privés) et d’estimer les chances de maintenir ces performances, voire d’améliorer les chronos jusqu’à la date du Samedi précédant le Grand Prix.

En début de saison, il existe de nombreuses incertitudes sur la capacité de telle ou telle écurie (et/ou de tel ou tel motoriste) à corriger tel ou tel défaut constaté lors des essais hivernaux. Un grande écurie (Red Bull, Ferrari, Mercedes,..) aura plus de facilité à corriger un dysfonctionnement qu’une écurie de fin de grille. En tenir compte dans votre analyse !

Un semaine avant le Grand Prix, lisez les sites spécialisés et en premier lieu celui de la FIA, puis faite votre papier, comme disent les turfistes ! Mais ne validez pas encore votre ticket !

En effet, avant de parier sur les qualifications, il faut absolument tenir compte de la série des 3 essais libres programmés le Vendredi et le Samedi matin. Ces essais sont riches d’enseignement et vont vous permettre de vous faire une opinion sur les chances réelles de tel ou tel pilote.

Ne validez votre ticket qu’à la fin de la 3éme série des essais libres du Samedi matin. C’est à ce moment là, et à ce moment là seulement,  que vous aurez toutes les cartes en mains pour parier sur celui qui aura la plus de chance de partir en  pole position le lendemain matin !

Mais sachez que vous pouvez aussi parier en direct, le Samedi après-midi, durant l’heure que dure les qualifications. Le suspens est à son comble et vous pouvez suivre les changements incessants de position dominante (P1), au fur et à mesure que défilent les chronos.

Une fois la Q3 enclenchée, attention toutefois de ne pas parier trop tard. En effet, cette dernière étape ne dure que 12 minutes et les bookmakers n’hésitent pas à clore les prises de paris quand il devient difficile pour eux de corriger les cotes  en temps réel.

Sur l’exemple ci-après nous avons placé un pari de 100€ au PMU sur la victoire de Lewis Hamilton au tout début de la Q3 (+ 3 minutes). Nous avons remportés 195€, avec un peu de chance il est vrai, tellement la lutte pour le dernier chrono a été homérique avec Daniel Ricciardo, qui a terminé 2eme avec sa Red Bull à seulement 317 millièmes de l’anglais.

La Q3 était  à peine engagée depuis 5 minutes que le PMU refusait la prise de paris, Ouf !

PMU : Pari en direct sur le vainqueur des qualifications pour le Grand Prix d’Australie 2014

Grand Prix d’Australie 2014: notre pari en direct au PMU sur le meilleur temps à l’issue des qualifications