Feb 24

Conseils et astuces pour parier sur les courses hippiques

Aide Comments Off on Conseils et astuces pour parier sur les courses hippiques

Vous trouverez dans les revues spécialisées et sur Internet des quantités de ‘bons’ conseils pour parier au Turf. Dans cette masse d’informations, d’astuces et de tuyaux divers, il y a du bon et du moins bon, comme bien souvent dans les médias de masse. Ignorant ces pseudo conseils, nous avons essayé, au contraire, de partir de notre expérience personnelle et de vous indiquer ce qui marche (et ne marche pas) au turf, en insistant sur les bonnes pratiques et sur les pièges à éviter. Mais ParierSurTout.com n’a pas la prétention de détenir la vérité sur ce sujet, particulièrement complexe au demeurant ! Entendons-nous bien : ce n’est que vous et vous seul, qui, échec après échec, succès après succès, arriverez à vous faire votre propre opinion de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas au turf !

.

Les conseils de base pour débuter au Turf

Choisissez un bookmaker de confiance pour débuter.

Ne prenez pas de risque pour votre premier bookmaker. Inscrivez-vous chez l’opérateur historique, le PMU ou chez l’un de ses concurrents ZETurf.fr qui offre des rapports légèrement supérieurs. Avec les bonus proposés par ces 2 opérateurs, vous pouvez tester les fonctionnalités des 2 sites et vous faire une idée des  avantages/inconvénients de chacun d’eux. Avec un peu de chance, vous pourrez faire fructifier ces gratifications offertes avec votre première inscription.

Débuter avec le jeu simple pour gagner en sérénité

Si vous êtes complétement novice aux courses, commencez par le pari simple. Essayez de trouver, soit le cheval qui arrivera en tête (pari simple gagnant), soit, si vous avez un doute et si vous n’êtes pas sûr de vous, le cheval qui finira dans les 3 premiers (pari simple placé). Pariez sur le cheval qui affiche la plus petite cote et limitez-vous, pour commencer, à la mise de base : 1,5€ au PMU et seulement 1€ chez ZETurf.fr.

Pour progresser au turf, ne pas rayer systématiquement le favori

Après avoir pris confiance, la plupart des débutants font souvent la même erreur: ils délaissent le favori et misent exclusivement sur des outsiders à fortes cotes pour essayer de toucher de gros rapports. Au contraire, pour progresser vous devez continuer à inclure le favori dans votre ticket, mais y adjoindre un cheval plus spéculatif pour faire une 2ème base de jeu.

Ne pas se fier aux tuyaux glanés ici ou là !

Le monde du turf est connu pour véhiculer toutes sortes de bons et (très souvent) mauvais conseils en tous genres, particulièrement à l’hippodrome. Les conseilleurs n’étant pas les payeurs, fiez-vous à votre seul jugement et à votre sens de l’observation. Ouvrez les yeux au rond de présentation, lisez la presse et/ou regardez les médias spécialisés et faites votre papier en toute objectivité.

Les conseils de bonne gestion financière avec le pilotage de votre bankroll

Ne pas engager plus de 5% de votre capital jeux sur une seule course

Définir un budget à consacrer au turf par intervalle de temps et ne pas y déroger. Par exemple si vous décidez de consacrer 100€ par mois aux courses hippiques, n’engagez pas plus de 5€ sur une seule course. Si vous avez perdu vos 100€ le 20 du mois, attendez le début du mois prochain pour verser à nouveau 100€ sur votre bankroll (votre compte joueur). Jouer dont rester un loisir !

Analyser vos erreurs après la course: le retour d’expérience

Dans la vie, mais particulièrement au turf, on doit apprendre de ses erreurs : c’est le fameux REX : Retour d’Expérience, pratiqué intensément dans les entreprises d’avant-garde. Pour votre petite entreprise de paris hippiques, il est indispensable de revenir sur les notes de votre papier d’avant course et de regarder ce qui n’a pas marché. Quels sont les pronostics qui étaient fiables et ceux qui se sont effondrés ? Avez-vous bien analysé les variations de la cote ? Quels enseignements en tirer pour la prochaine course?

Les conseils pour faire les bons paris aux courses hippiques

Choisir un cheval dont l’engagement tombe au bon moment.

Pour engager son cheval dans une course, l’entraineur doit répondre aux conditions de la course: âge, plafond des gains, recul ou handicap de poids éventuel,. De plus, un cheval sera d’autant mieux engagé dans une course s’il a déjà concouru sur l’hippodrome en question, dans la discipline et pour la distance de l’épreuve visée.

Utiliser le chrono (réduction kilométrique) à bon escient !

Il est dangereux de faire une froide comparaison entres les réductions kilométriques des chevaux. En effet, les conditions d’obtention de ces chronos (hippodrome, distance, compétition,..) sont toutes aussi importantes que le chiffre lui-même. Par contre, si un crack vient de battre son propre record, c’est un signe à ne pas négliger car il peut s’agir d’un retour en forme. Notre conseil : essayez d’en faire votre cheval de base si les autres paramètres sont bien au vert.

Sans fer, avec 2 fers ou 4 fers, sachez identifier la course visée

Au trot, un entraineur ne prend jamais la décision de déferrer son cheval à la légère. En effet, les sabots des équidés sont fragiles et un cheval ne peut pas être déféré à vie. Un cheval déferré améliore sa réduction kilométrique de 1 seconde en moyenne. Le déferrage (total ou partiel) est indiqué la veille de la course (dans les revues spécialisées et sur les sites de paris en ligne) et donne donc une précieuse indication sur les intentions de l’entraineur pour la course en question !

Le port des œillères est-il un bon ou mauvais signe?

Chez le cheval, les œillères ont pour but de limiter son champ de vision de façon à ce qu’il ne se consacre qu’à la course et pas à autre chose. Si un cheval à l’habitude de concourir sans cette occultation, le port des œillères pour une course donnée est donc le signe que l’entraineur vise cette course. Par contre si un inédit porte des œillères pour la première fois : méfiance ! Il peut s’agir d’un spécimen particulièrement timide et/ou facilement impressionnable par ses congénères. Le port des œillères est signalé dans les journaux spécialisés.

Ne pas se faire piéger avec la position à la corde

Si dans la grande majorité des cas, la position à la corde procure un avantage indéniable, il y a des situations ou tirer un petit numéro peut devenir un handicap pour le cheval et son cavalier: terrain lourd par exemple ou départ à l’autostart pour une course de trot. Attention aussi à regarder les prédispositions éventuelles des chevaux pour une piste corde à droite ou corde à gauche !

Comme en amour, les premières fois ne durent pas toujours!

Ce n’est pas une galéjade, les éléments novateurs dans les conditions d’une course sont à prendre très au sérieux. Sachez profiter d’un cheval déferré pour la première fois au trot, d’une portée d’œillères inédite au galop, du premier engagement d’un cheval dans une course à réclamer, d’un retournement de forme après un passage à vide…Des opportunités à saisir sur votre ticket, avant que la roue tourne !

Nous arrêterons ici nos conseils pour parier au Turf, pour au moins 2 raisons. La première tient à un adage bien connu ‘trop d’info tue l’info’. La deuxième est liée à la nature imprévisible du déroulé d’une course avec son lot d’aléas en tous genres. Vouloir tout contrôler et tout paramétrer est une erreur que les turfistes ‘trop théoriques’ commettent souvent.

Pariez sur les Courses Hippiques avec ZETurf

En effet, au-delà de la douzaine de conseils ci-dessus (et croyez-moi, 12 recommandations à suivre c’est déjà beaucoup), le mieux est de vous fier à votre propre feeling, le seul à vous faire prendre, en final,… la bonne décision. A vous de jouer !

written by hiddenusername \\ tags: , , , ,

Dec 17

Dans la liste que vous propose votre bookmaker, quel pari simple 1N2 (ou 1X2) choisir ? Vous voilà confronter au dilemme que rencontre tout parieur lorsqu’il doit faire une sélection. Dans cet article nous allons vous apprendre à pré sélectionner les paris qui sont les plus rentables, c’est-à-dire ceux dont le ‘taux de retour’ (payout en anglais) est le plus élevé. Mais commençons tout d’abord par vous expliquer ce qu’est le payout.

Bookmakers chez qui choisir les paris simples 1N2 les plus profitables:

.

C’est quoi le taux de retour d’un pari, le fameux ‘payout’ à l’anglaise ?

Les anglo-saxons étant très pragmatiques, l’explication se trouve dans le nom : ‘pay-out’, c’est tout simplement ce qui est distribué (payé) aux parieurs et qui sort donc des caisses du bookmaker (out). Plus le payout d’un pari sera élevé, moins le bookmaker gagnera d’argent et plus il y aura de sous à distribuer aux joueurs. En France, le législateur impose aux bookmakers autorisés un taux de retour moyen aux joueurs de 85%.

Comment calculer le payout d’un pari 1N2 (1X2) au foot (ou au rugby)

Pour calculer le payout d’un pari 1N2 on procède de la façon suivante :
• On calcule l’inverse de chacune des 3 cotes du pari 1N2
• On fait la somme de ces 3 inverses
• On calcule l’inverse de cette somme

Prenons l’exemple des cotes du PMU sur le match de barrage Ukraine-France comptant pour la qualification au Mondial 2014.

Les cotes du PMU sur le pari simple 1N2 (1X2) Ukraine-France (CDM 2014)

Cotes PMU du pari simple 1N2 sur Ukraine-France (match de barrage de la Coupe du Monde 2014)

La cote de l’Ukraine est à 2.8, celle de la France à 2.2 et celle du match nul à 3.05.

Appliquons la méthode de calcul du Payout :
• Les inverses de 2.8, de 3.05, et de 2.2 sont respectivement : 0.357 , 0.327 et 0.454
• La somme de ces 3 inverses donne : 1.139
• L’inverse de cette somme est de : 0.878, soit 87,8% de payout sur ce match

En d’autres termes, sur 100€ déposés par les parieurs au PMU sur ce match Ukraine-France, l’opérateur historique en restitue 87,8% aux gagnants soit 87,8€. Il garde donc la différence, soit 12,2 €. Avec ces 12,2€, il paiera des taxes à l’état français et il se rémunérera pour verser le salaire à ses employées et participer aux autres dépenses de l’entreprise.

Oui, mais alors me direz-vous, on est ici au-dessus des 85% de taux de retour imposés par le législateur ? Le PMU serait-il donc plus généreux que ce que lui impose la loi ?

Et bien non, en fait les 85% sont une moyenne imposée sur les masses financières misées chez les bookmakers. Sur un match, rien n’empêche le PMU d’être plus ou moins généreux.

D’où l’intérêt, lorsque vous faite votre choix de paris simples 1N2, de sélectionner les matches sur lesquels les bookmakers sont les plus généreux.

En pratique, si vous êtes en France, évitez de parier sur les matches dont le payout est inférieur à 85%
Pour les joueurs des autres pays francophones, sélectionnez les matches offrant le taux de retour le plus élevé.

Pariez chez Betclic pour un taux de retour aux joueurs (TRJ) au maximum!

Notre conseil : si vous êtes un parieur occasionnel, ne vous embarrassez pas de telles considérations. Ce calcul de payout permettant de choisir les meilleurs 1N2 s’adresse aux parieurs réguliers qui veulent mettre toutes les chances de leur côté pour faire grossir leur bankroll sur le long terme. Contentez-vous de suivre les recommandations de ParierSurTout.com pour gagner le plus souvent possible ces paris simples 1N2.

written by hiddenusername \\ tags: , , , ,

Dec 14

Les technologies évoluant rapidement, le pari en direct (live betting) est de plus en plus répandu chez les bookmakers et s’accompagne bien souvent d’un streaming vidéo permettant de suivre les matches, les courses ou évènements sportifs en temps réel. En forte croissance chez les internautes, cette façon de parier permet de corriger un pari d’avant match et apporte sa dose d’adrénaline, particulièrement lorsqu’on la pratique sur son mobile à proximité immédiate du lieu de la compétition. Voyons quels sont les conseils essentiels à prodiguer sur cette technique prometteuse du pari en live.

Sélection de sites particulièrement véloces pour les paris en live betting:

.

Les conseils de base du pari en direct (live betting)

Avoir du matériel performant et une connexion internet fiable

Cela peut paraitre une lapalissade, pourtant cette recommandation est fondamentale. Le livebetting nécessite une organisation parfaite et un confort optimal. Les cotes du live évoluent vite et quelques secondes perdues (pour chercher une calculette, pour attendre une reconnexion sur son portable,..) peuvent avoir de lourdes conséquences sur votre bankroll, particulièrement si vous voulez bénéficier des surebets de parcours (qui par essence sont très éphémères).

Rester en alerte pendant tout la compétition, idéalement avec la retransmission TV de l’événement

L’idéal est de suivre le match sur la télé (ou au stade, à condition de ne pas oublier son mobile pour la prise de paris!) pour ne manquer aucune action décisive. Autre solution : bénéficier du vidéo streaming offert par de plus en plus d’opérateurs.. .à condition d’être inscrit sur leurs sites !.
Si vous n’avez pas accès à l’image (TV ou vidéo streaming), de nombreux sites sur Internet retransmettent en script le fil du match en direct: c’est mieux que rien ! Il y a aussi la radio, mais bon, de nos jours c’est tout de même dommage de ne pas avoir accès à l’image !

Disposer d’une bankroll suffisante pour gérer vos mises et bénéficier des conditions de Surebet

Le pari en direct nécessite de prendre des décisions rapidement. S’il vous reste 10€ dans votre bankroll, n’espérez pas pouvoir tirer bénéfice des opportunités de Surebet de parcours. Recharger eu urgence votre compte avec votre carte de crédit peut vous faire perdre de précieuses minutes. Ayez donc une somme conséquente de disponible sur votre compte, …sans toutefois dépasser les limites hebdos ou mensuelles que vous vous êtes fixé !

Les opportunités à saisir en pratiquant le pari en direct live.

Créer un Surebet de parcours est certainement l’évènement le plus gratifiant du pari en direct.

Si vous avez lu notre article sur les Surebet naturels, vous savez que ceux-ci sont rares et ne durent pas longtemps. Par contre, le pari en direct permet de créer des Surebets de parcours autrement plus rémunérateurs, à condition toutefois, de suivre la bonne méthode et d’être réactif. ParierSurTout.com a consacré un article dédié à la maitrise des Surebet de parcours, ces purs sangs du pari en live, à ne pas mettre entre toutes les mains (débutants s’abstenir !).

La méthode du ‘Pari mal parti’

Contrairement au Surebet, cette méthode est facile à mettre en œuvre, même pour un débutant. Elle consiste à repérer les équipes favorites qui disposent d’une cote d’avant match faible (par exemple <1.5). C’est un peu similaire à nos journées avant les soldes : on se contente de faire du repérage, …mais sans ‘acheter’ de pari !
Le match ayant démarré, on attend fébrilement un faux pas de l’équipe favorite ! Si ce faux pas se produit, la cote de l’équipe favorite va monter juste après le premier but encaissé. C’est à ce moment-là que l’on place notre pari en live sur cette équipe pour bénéficier de sa cote plus importante. Dans ce scénario du pari mal parti, on espère bien évidement que, in fine, notre équipe favorite l’emportera avant la 90éme minute.
Note : vous constaterez que plus ce faux pas (1er but encaissé) arrive tard dans le déroulement du match, plus la cote de notre favori sera importante. Libre à vous de ne pas placer le pari si ce faux pas arrive 15 minutes avant la fin : dans ce cas, votre équipe favorite risque, en effet, de ne pas pouvoir remonter la pente avant le coup de sifflet final (puisqu’elle devra marquer 2 buts en ¼ heure). Quant à la cote du nul, elle va irrémédiablement tendre vers 1 si les 2 équipes n’arrivent pas à se départager, ce qui la rend, de facto, non attractive.

Savoir anticiper les barouds d’honneur de fin de match

Cette technique, parfois appelée ‘Sauver l’honneur’, est également à la portée de tous.
Les soirs de matches, elle consiste à se connecter vers 22h00 et à repérer, via le livescore, les équipes qui sont dominées outrageusement (2-0 , 3-0 ou plus). La méthode consiste à placer un pari ‘Plus de 0,5 buts marqués’ sur les équipes ‘humiliées’ par un score aussi sévère. Sur ce genre de match très déséquilibré, il se passe en effet 2 phénomènes simultanés: l’équipe qui domine à tendance à se relâcher et à moins défendre, alors que l’équipe en difficulté va vouloir sauver son honneur et marquer au moins un but avant le coup de sifflet final. Les vingt dernières minutes d’un match sont propices à ce type de paris ‘Sauver l’honneur’.

Les pièges à éviter avec le pari en direct live

Ne pas utiliser le pari en direct pour ‘se refaire’ d’un pari perdu d’avant match

Le pari en direct est une discipline à part entière qui peut procurer de fortes satisfactions (et même un complément de revenus pour les meilleurs!) à ceux qui savent le maitriser. Ce ne peut être en aucun cas une bouée de sauvetage pour ‘se refaire’ suite à un pari perdu d’avant match. Attirés et grisés par l’ambiance du live, de nombreux internautes débutants se font ainsi avoir en prenant des décisions trop peu muries. Votre pari en direct sera d’autant plus réussi que vous aurez préparé le terrain, en analysant les forces en présence, voire en ayant posé un premier pari d’avant match (en prévision d’une position de Surebet de parcours à venir)

Eviter de parier en live au tout début de chaque mi-temps

Au foot, comme au rugby, les 15-20 premières minutes de chaque mi-temps sont souvent des temps d’observation entre les 2 équipes en présence. Et bien souvent les 2 mi-temps n’ont pas du tout la même physionomie. Sachez, vous aussi, utiliser ces temps de réflexion pour peaufiner vos décisions. Par contre, si des buts, essais ou transformations sont marqués dans ces périodes, n’hésitez pas à prendre les bonnes actions en temps utiles: vous serez surpris de voir avec quelle vitesse les cotes évolues, dès le 1er but marqué.

Attention au décalage temporel du streaming vidéo

Le piège le plus énervant au live betting est de ne pas disposer d’ une vidéo temps réel. En effet, un décalage de quelque secondes peut vous empêcher de parier au moment opportun. Cela peut arriver si votre connexion Internet est trop lente pour passer le flux des données en streaming offert par votre opérateur ou récupéré sur le Net. Deux solutions : soit vous baissez la qualité des images affichées , soit vous essayez tout simplement de voir le match sur la TV. Une autre alternative consiste à écouter le son de la retransmission via un poste radio.

Pour conclure ces conseils sur le pari en direct, nous vous recommandons de commencer par tester le site de Betclic, un modèle du genre, disponible également sur smartphone. Si vous êtes inscrit sur Winamax, faites également un essai du ‘live betting’ à la mode poker. Les 2 opérateurs tiennent le haut du pavé pour cette technique de plus en plus appréciée des internautes.

written by hiddenusername \\ tags: , , ,