Dec 20

Débuter aux Paris Sportifs est un jeu d’enfant… réservé aux adultes! Pas de salut si vous n’avez pas 18 ans révolus en France ! Une photocopie d’une carte d’identité valide vous sera demandée et vous devrez disposer d’un compte bancaire à votre nom pour pouvoir retirer les gains éventuels. Ces prérequis étant posés, voyons quels sont les conseils à suivre pour bien commencer à parier.

Tout commence par le choix d’un bookmaker de bonne réputation

Si vous n’avez pas encore de bookmaker, commencez par choisir l’un des opérateurs que nous vous recommandons. Ils sont tous agréés ARJEL et vous pouvez vous inscrire en toute confiance. Le choix du meilleur bonus peut vous aider à faire cette sélection.

.

Votre choix étant fait, inscrivez-vous en ligne chez votre bookmaker

Le processus d’inscription est très similaire d’un opérateur à l’autre, car les modalités sont imposées par l’ARJEL selon un cahier des charges très précis. Certains informations sont obligatoires : nom, prénom, adresse, âge, mot de passe avec une petite * indiquant que vous ne pourrez pas vous inscrire si vous ne fournissez par la donnée requise. D’autres renseignements sont facultatifs et peuvent être omis sans aucune conséquence pour la suite.

Effectuez votre premier dépôt pour prétendre au bonus maximum

Tous les opérateurs vous proposerons de passer par la Caisse, une fois le processus d’inscription initialisé. La solution la plus simple pour déposer est d’utiliser une carte bancaire, Visa ou Mastercard. Si vous détenez une carte jeune (Maestro, Electron,..) qui n’est pas acceptée, vous pouvez utiliser des cartes prépayées disponibles au bureau de tabac (Paysafecard, Ticket Premium, Ukash,..). Pour le montant à verser, tout dépend du budget dont vous disposez, mais si possible essayez de bénéficier du montant max du bonus proposé. Généralement avec 100€ vous pourrez prétendre aux conditions les plus avantageuses.

Placez votre premier pari, un simple ‘12’ au Tennis ou ‘1N2’ au Foot

Pour votre premier pari, sélectionnez le plus ‘basique’, celui qui porte le nom de pari simple.
Si vous êtes un fan de Tennis, choisissez un simple ‘12’, en pariant par exemple sur la victoire de Rafael lors d’un tournoi Nadal – Djokovic. Si vous êtes un supporteur du PSG, choisissez un simple 1N2 et sélectionnez, par exemple, la cote du PSG lors d’un match de Ligue 1. Si votre bonus est du type ‘premier pari perdu remboursé’ vous pouvez miser la totalité de votre premier dépôt en ne dépassant pas le montant max remboursé (généralement de 100€). Si ce n’est pas le cas, ne dépassez par 5€ pour votre première mise.

Envoyez vos documents pour pouvoir encaisser vos gains

Votre premier pari étant posé, il ne vous reste plus qu’à attendre le résultat de la compétition sur laquelle vous avez misé. Si par chance vous gagnez, vous voudrez certainement encaisser vos gains. Pour cela, les documents administratifs (photocopie de votre carte d’identité, RIB,..) devront être envoyés par la poste ou par e-mail. Un code vous sera envoyé à votre adresse, code que vous devrez rentrer sur le site de votre bookmaker, à l’occasion d’une prochaine connexion. Ce n’est que lorsque ce code sera saisi que vous pourrez enfin demander le virement de votre gain sur votre compte bancaire.

Pour progresser aux Paris sportifs, suivez ces quelques conseils de bon sens

Que votre premier pari soit perdu ou gagné, peu importe, vous devez rester ‘zen’ en toutes circonstances. L’échec fait partie du jeu et seuls les meilleurs parieurs arrivent à un taux de réussite supérieur à 50%.
Pour progresser avec vos prochains paris, suivez ces quelques conseils de bons sens :
• Éviter de miser sur des cotes trop importantes
• Consacrer vos efforts sur des sports que vous maitrisez parfaitement
• Suite à une déconvenue, ne pas parier pour se refaire dans l’urgence
• Ne pas renflouer son compte au-delà de la limite que vous vous êtes fixé
• Ne pas faire de sentiments avec votre joueur ou votre équipe préféré

Débutez avec Betclic aux Paris Sportifs

Un fois que vous serez à l’aise avec votre premier bookmaker, vous voudrez certainement améliorer votre performance. Dans ce cas, lisez attentivement notre article sur la stratégie à adopter pour gagner aux Paris sportifs sur le long terme. Vous y apprendrez de nombreux secrets : comment identifier et où trouver des Valubets ? comment calculer et placer des Surebets en direct,…bref des conseils beaucoup plus techniques qui vous feront vite oublier que vous avez été un jour débutant !

written by hiddenusername \\ tags: , , , , ,

Dec 20

On appelle pari long terme, un pari dont le résultat ne sera connu que quelques mois, voire quelques années plus tard. Si en Décembre 2013, vous misez sur la Coupe du Monde 2014 ou sur l’Euro 2016, vous avez affaire à un pari long terme. L’incertitude sur un tel pari est plus importante que sur un pari court terme et à tendance à avantager le parieur. Voyons comment bien procéder pour placer un pari long terme ?

.

Exemple de pari long terme chez Betlic : Quel sera le vainqueur de la Coupe du Monde 2014 ?

Nous sommes fin Novembre 2013 et l’Equipe de France vient de réussir brillamment et contre toute attente, ses barrages contre l’Ukraine. Voyons ce que nous propose Betclic sur le pari long terme ‘Qui sera Champion du Monde ?’, dont l’issue ne sera connue qu’en Juillet 2014 ?

Quel sera le vainqueur de la Coupe du Monde 2014 selon Betclic (pronostic au 20/11/2013)

Cotes de Betclic (au 20/11/2013) sur le vainqueur de la compétition ‘Coupe du Monde 2014’

En haut du tableau on trouve le quartet de tête (Brésil, Argentine, Allemagne et Espagne) avec des cotes très similaires qui évoluent entre 4 (Brésil) et 6.5 (Espagne).

Nous avons ensuite les outsiders immédiats qui constituent un autre quartet (Belgique, Italie, Colombie, Pays-Bas) avec des cotes qui s’étalent de 14 (Belgique) à 18 (pour les 3 autres nations).

Enfin, dans ce que nous appellerons le ‘ventre mou’ du tableau nous trouvons à nouveau 4 équipes (Angleterre, Uruguay, France et Portugal) avec des cotes très importantes qui s’échelonnent de 20 à 25 (Portugal).

Prédire à 8 mois de la compétition qui sera le vainqueur est un exercice compliqué, autant pour nous que pour les bookmakers. Plus l’horizon de la compétition est éloigné, plus l’incertitude est grande. Qui pourrait dire que Messi ou CR7 seront en forme dans 8 mois (CDM 2014) ou pire dans 2.5 ans (Euro 2016) ?

Une des stratégies du pari long terme et de miser quelques euros sur des équipes du ventre mou, en faisant le pari que ces équipes, à un moment ou à un autre de la compétition, pourront prétendre au titre suprême.

Si nous parions 1€ sur les Bleus, nous pouvons espérer remporter 20€. Si nous misons 1€ sur l’équipe à Ronaldo, nous pouvons espérer 25€.

Par contre miser 1€ sur l’Algérie (malgré le gain escompté de 500€!) n’est pas réaliste. Pour les fans des Fennecs, mieux vaut privilégier un pari 1N2 contre une équipe accessible, telle la Corée du Sud.

Une petite mise pour une gain espéré important sur des évènements qui ne sont pas complétement irréalistes (victoire de la France ou, plus probable du Portugal de Ronaldo !).

Si la France ou le Portugal viennent concurrencer les favoris et se retrouvent à un moment ou à un autre de la compétition dans le tiercé de tête, nous aurons la possibilité de placer un surebet pour sécuriser les gains de notre pari long terme.

La conclusion de cette histoire sur les paris long terme : plus l’horizon est lointain, plus nous aurons de chances de battre le bookmaker à son propre jeu, celui des pronostics ! Seul bémol : notre mise sera immobilisée de long mois en attendant le verdict, et tout le monde n’a pas la patience d’attendre ! D’où notre conseil pour ceux qui recherchent une rentabilité immédiate aux Paris Sportifs: dirigez-vous plutôt vers les paris en direct!

written by hiddenusername \\ tags: , ,