Dec 17

Le pari simple 1N2 (encore appelé 1X2 chez certains bookmakers), c’est tout simplement l’alpha et l’oméga du parieur sportif, au foot, comme au rugby, au basket comme au volley. Si vous ne maitrisez pas ce pari ‘basique’, inutile de vous attarder sur ce site de conseils ! Rassurez-vous, ParierSurTout.com va, sans attendre, vous en dévoiler tous les secrets !

Les bookmakers offrant les paris simples 1N2 les plus intéréssants:

.

C’est quoi le pari simple 1N2 ou 1X2 sur un match de foot ou de rugby ?

Le mieux est de prendre un exemple. Rendez-vous sur le site du PMU, sélectionnez la rubrique ‘Paris Sportifs’, cliquez sur l’icône ‘Football’, puis ‘Ligue des Champions’.
Vous avez 2 onglets ‘PAR MATCH‘ et ‘PARIS SUR LA COMPETITION’. Si vous êtes bien sur l’onglet ‘PAR MATCH’, vous trouverez en début de liste tous les paris 1N2 proposés par l’opérateur historique.

Un exemple de pari simple 1N2 (ou 1X2) sur le match Naples – Marseille en Ligue des Champions

Un pari simple 1N2 Naples-Marseille sur une sélection de matchs de poule de la Ligue des Champion

Parmi la liste des paris 1N2 proposés par le PMU, prenons le cas du matche ‘Naples – Marseille’ et regardons le contenu des 3 colonnes : ‘1, ‘N’ et ‘2’ :

• Dans la colonne ‘1’, vous trouvez la cote de l’équipe qui joue à domicile. Naples étant dans la colonne ‘1’ jouera donc à domicile avec la cote de 1,34
• Dans la colonne ‘N’, vous trouvez la cote du match nul entre ces 2 équipes, soit 4,20
• Dans la colonne ‘2’ l’opérateur indique la cote de l’équipe qui joue en extérieur. Les phocéens figurant dans cette colonne ‘2’ seront donc en déplacement à Naples et leur cote est de 8,00.

C’est quoi la cote d’un pari simple 1N2 ou 1X2 sur un match?

Un exemple de Coupon PMU avec pari sur la victoire de Naples contre Marseille en LDC

Gains potentiels au PMU si Naples gagne

Nous reviendrons en détail sur la signification de la cote et sur son mode de création, mais pour l’instant, nous nous contenterons d’une définition basique :

La cote c’est tout simplement le coefficient multiplicateur de notre mise nous permettant de calculer notre gain en cas de victoire de l’évènement sur lequel nous avons parié

Dans notre exemple ci-dessus ‘Naples-Marseille’, si nous avons misé 20€ sur la victoire de Naples et si Le Napoli l’emporte, notre gain sera de:
20€ x 1,34 = 26,8€

Par contre s’il y a match nul ou si c’est l’OM qui l’emporte, notre gain sera nul et nous perdrons notre mise de 20€.

Attention : ne pas confondre ‘Gain’ et ‘Bénéfice’. Si notre gain potentiel est de 26,8€ en pariant sur Naples, notre bénéfice potentiel ne sera que de: 26,8€- 20€= 6,8€.

 

Le même raisonnement s’applique pour la cote du match Nul (N) et pour la cote de la victoire de Marseille.

Un exemple de Coupon PMU avec pari sur la victoire de Naples contre Marseille en LDC

Gains potentiels au PMU si Marseille gagne

Tenez ! Supposons que nous ayons pariés sur une victoire de l’OM qui est loin d’être favorite dans ce match. Sur le site du PMU, en cliquant sur la cote de 8,00 de l’OM, l’opérateur fait apparaitre dans le coupon de droite intitulé ‘Mes paris’ le calcul de nos ‘Gains potentiels’ qui s’élèvent ici à 160€.

En multipliant ma mise de 20 € par la cote de 8,00, je retrouve bien mes gains de 20€* 8,0 = 160 €, exactement ceux qui sont indiqués dans mon panier.

Avouez que parier sur Marseille est beaucoup plus intéressant, …mais nettement plus risqué !

En progressant aux paris sportifs, vous apprendrez que le risque se paie: plus la cote est élevée, plus votre gain potentiel augmente, mais moins vous aurez de chance de gagner !

Si vous êtes un fan de Rugby, vous avez certainement remarqué que ce sport bénéficiait de cotes très élevées sur les match nuls. Statistiquement, il y a très peu de match nul au rugby (de l’ordre de 5%)², donc le bookmaker peut se permettre de vous offrir une cote intéressante ! La morale de cette histoire : ‘There is no free lunch !’ comme disent les Anglo-Saxons!

Vous noterez que le PMU à sagement indiqué ‘Gains potentiels’ dans son panier. Dans le cadre de sa politique responsable, l’opérateur historique vous indique ainsi qu’il y a un risque de perdre la totalité de votre mise.

Attention donc, de ne pas mettre en jeu toute votre cagnotte (encore appelée ‘bankroll’) sur un simple pari !

Conseils : Vous avez remarqué que sur ce match, le PMU offrait un pari gratuit égal au montant de certains paris perdants, dans la limite de 100€. Pour la petite histoire nous avions pariés sur Marseille qui a perdu ce match contre le Napoli sur le score de 2 à 3. Grâce à cette promotion nous avons pu recouvrer notre mise puisque 5 buts ont été marqués pendant la rencontre. Pensez à utiliser ces promotions, elles peuvent vous sauver la mise !

Les conseils de ParierSurTout.com pour bien parier et gagner vos paris 1N2 (ou 1X2) sur un match de foot ou de rugby

Lorsque vous aurez progressé dans la prise de paris et si les mathématiques ne vous effraient pas trop, vous pourrez lire notre article sur la sélection judicieuse des meilleures offres de 1N2 (celles présentant le meilleur taux de retour au joueur ou ‘payout’…encore un terme anglo-saxon !).

En attendant, vous pouvez très bien être performant (et souvent gagnant) sur les paris 1N2 si vous suivez ces 6 conseils de base :

Ne pas miser sur des cotes trop basses.

Plus la cote est basse, plus vous avez de chance de gagner, mais plus votre bénéfice potentiel devient faible. Les parieurs débutants et ‘prudents’ sont donc tentés de miser sur des petites cotes. Oui, mais vous savez pourtant que tout peut arriver sur un match ! En pratique, évitez de miser sur des cotes inférieures à 1,1

Ne pas miser sur des cotes trop hautes.

Plus la cote sera haute, plus votre gain potentiel sera important, mais moins vous aurez de chance de gagner. En pratique, évitez de miser sur des cotes supérieures à 3,5.

Ne pas miser sur votre équipe favorite.

Cela peut paraitre surprenant, mais nous sommes tous influencés, dans nos paris, par notre attachement à notre équipe préférée. Nous avons tendance à gommer ses défauts et à surévaluer ses performances. Les statisticiens disent que nous introduisons un ‘biais’ dans nos prises de paris. Donc, à éviter si possible !

Se méfier des matchs sans enjeux.

Les matches sans enjeu (en pariant par exemple sur une équipe qui est certaine d’être reléguée en division inférieure quel que soit le résultat du match) sont difficiles à appréhender. La vraie valeur des équipes peut être, là aussi, ‘biaisée’ par des paramètres annexes. La législation française a évoluée récemment en demandant aux opérateurs de retirer de leur offre de paris sportifs le maximum de matchs sans enjeux.

Ne pas négliger les matchs nuls au foot.

Au football, le match nul entre 2 équipes est très fréquent. Pourtant, de nombreux débutants aux paris sportifs délaissent cette possibilité, se contentant de parier sur la victoire d’une des 2 équipes en présence. Si cette tendance perdure sur le long terme, le ‘biais’ introduit sera, là aussi, préjudiciable à une progression de leur bankroll.

Ne pas exagérer sur les matchs nuls au rugby.

Les matches nuls au rugby étant peu présents, ils bénéficient d’une cote élevée, ce qui attire les débutants. Attention donc, de ne pas trop les privilégier dans vos prises de paris.

Betclic est le site idéal pour les paris simples 1N2

Au-delà de ces 6 conseils de base pour gagner un pari simple 1N2, il existe bien d’autres astuces que vous découvrirez, au fil de l’eau, en pratiquant régulièrement. Mais que ce soit au foot ou au rugby, n’oubliez pas que vous pouvez tout perdre sur un pari. N’engagez pas plus de 10% (idéalement 5%) de votre cagnotte sur un simple pari 1N2 (1X2)

written by hiddenusername \\ tags: , , , ,

Dec 16

Commençons par dissiper un malentendu: dans le langage courant on dit d’un club de foot, d’un cheval ou d’un sportif ‘qu’il a la cote‘, lorsque sa probabilité d’arriver en tête est bonne. Eh bien, plus ‘sa’ cote sera bonne, plus ‘la’ cote octroyée par les bookmakers sera faible ! A bon entendeur salut !

Sélection de bookmakers affichant les meilleurs cotes du marché:

.

C’est quoi la définition de la cote d’un pari sportif ?

Prenons un exemple avec le match de foot Ukraine-France, le match aller des barrages pour la qualification de la Coupe du Monde 2014. Sur le site du PMU, dans la rubrique ‘Paris Sportifs’, on trouvait le pari simple suivant 1N2 sur cette compétition internationale:

Les cotes du match Ukraine-France en match aller des barrages de la Coupe du Monde

PMU : Cote de l’équipe de France sur le match Ukraine-France en barrages de la Coupe du Monde 2014

Vous noterez 3 chiffres : 3,00 en regard de l’Ukraine, 2,90 en regard du Nul et 2,30 en regard de la France.
Eh bien, on appelle ‘cotes’ ces chiffres (donnés par les bookmakers) en regard des évènements sur lesquels on va parier.

La cote d’un évènement (par exemple la victoire de la France) c’est tout simplement la valeur par laquelle on va multiplier notre mise pour estimer notre gain si cet évènement se réalise.

Si j’ai misé 10€ au PMU sur la victoire des Bleus et si la France l’emporte, mes gains sur ce pari seront de 10€ * 2,30 = 23€ et mes bénéfices de 23€ – 10€ = 13€

Plus la cote d’un évènement est élevée, plus les gains potentiels sont importants. En contrepartie, plus la cote d’un évènement est faible (en pratique la plus petite valeur est de 1) et plus les gains potentiels seront faibles.

Vous avez bien retenu: plus une équipe à la cote (c’est à dire est performante) et plus sa cote (au sens pari sportif) est faible !

Comment les bookmakers calculent-ils la cote d’un pari sportif ?

D’un point de vue statistique, la cote traduit la probabilité de réalisation d’un évènement.

Prenons le cas d’un jeu de pile ou face : il y a autant de chance que la pièce retombe d’un côté ou de l’autre, soit 50% de probabilité de réalisation pour les 2 évènements (pile ou face). La cote des 2 évènements du jeu de pile ou face est donc de 2.

Si je mise 100€ sur un résultat de pile ou face, soit je gagne 100€ *2 = 200€, soit je perds. Si je joue des milliers de fois, statistiquement, je vais tendre vers une bankroll moyenne à 100€. Voilà un jeu particulièrement insipide n’est-ce pas!

Prenons le cas d’un match de foot, exercice autrement plus intéressant, vous en conviendrez !
Ici, c’est le bookmaker qui estime la probabilité d’occurrence des 3 évènements d’un pari simple 1N2 (probabilité de victoire des 2 équipes et probabilité de match nul).

Mais comme le bookmaker est libre de nous proposer ce qu’il veut, il va faire en sorte de répondre à 3 de ses préoccupations :
• Payer les gagnants (c’est la moindre des choses !)
• Payer les taxes à l’état
• Dégager une marge pour le fonctionnement de son site

L’état français impose un taux de retour aux joueurs de 85% en moyenne. Il reste donc 15% à l’opérateur pour payer les taxes (autour de 7,5%) et pour dégager une marge de fonctionnement pour faire vivre son entreprise.

Les cotes qui vous sont proposées, au PMU ou ailleurs, tiennent donc compte de cette alchimie savante entre: taux de retour aux joueurs, taxes et marges. Chaque opérateur ayant sa propre formule magique, il n’est donc pas étonnant de trouver des cotes différentes d’un site à l’autre !

Comment trouver la meilleure cote sur un paris sportif ou au turf ?

Nous avons vu précédemment que le bookmaker devait reverser en moyenne 85% des mises aux joueurs. Le terme ‘moyenne’ a ici toute son importance car ces 85% peuvent varier d’un type de pari à l’autre.

En effet, rien n’empêche un opérateur de vous ‘offrir‘ 90% de retour sur un 1N2 et dans le même temps de vous proposer un ‘Double Chance’ avec seulement 80% de retour.

A nous donc d’être vigilent et de nous assurer, via notre méthode de calcul du payout, que ce taux de retour est le plus élevé possible (et en pratique supérieur à 85% en France).

L’autre bras de levier du bookmaker est sa marge de fonctionnement qui est de l’ordre de 7,5%. Pour nous offrir des cotes plus alléchantes que la concurrence, l’opérateur pourra également rogner sur ses marges de fonctionnement.

Bref, vous avez compris que nous allons trouver une disparité entre les offres des bookmakers, que ce soit aux paris sportifs ou aux courses hippiques.

Mais que ce soit au foot, au rugby ou au turf, rien ne sert de comparer les cotes entre bookmakers si vous n’avez pas de compte ouvert chez eux.

En pratique, ParierSurTout.com vous conseille d’ouvrir au moins 4 comptes chez les plus grands opérateurs de Paris Sportifs: Betclic, Winamax, ParionsWeb et Bwin.

Attention : méfiez-vous des comparateurs de cotes qui fleurissent sur Internet et qui ne sont pas toujours pertinents et à jour. Avant de placer votre pari, le mieux est de comparer les meilleures cotes directement sur les sites de vos 4 bookmakers et de sélectionner le mieux disant.

written by hiddenusername \\ tags: , , , , ,