Dec 16

Parmi les Paris Sportifs, le foot est le sport sur lequel les bookmakers recueillent la majorité des mises des joueurs. Cela n’est pas étonnant dans la mesure ou le ballon rond figure en tête des loisirs les plus populaires de l’hexagone. Cependant, que vous soyez débutant ou parieur confirmé, si vous voulez réussir aux paris sur le football, vous devrez connaitre quelques astuces et éviter quelques pièges. ParierSurTout.com passe en revue pour vous ces conseils et ces pièges.

.

Ce qu’il faut faire pour bien réussir aux paris sur le foot

Ouvrir un compte sur plusieurs sites

Si vous êtes liés à un seul opérateur, vous n’aurez pas la possibilité de choisir la meilleure cote, ni de bénéficier des promotions offertes. Nous vous conseillons d’ouvrir au moins 3 à 4 comptes chez les opérateurs suivants : WinamaxPMU, Bwin et sans oublier le n°1 français Betclic. De plus, l’opération est gratuite et permet de récupérer un bonus au passage, alors pourquoi s’en priver ?

Analyser les statistiques, le classement et le calendrier futur des équipes en présence

Un match se situe toujours dans un contexte particulier. Parier, sans se préoccuper du contexte dans lequel évolue les 2 équipes est une grosse erreur. Les statistiques des 2 équipes (à domicile, en extérieur,…) sont généralement fournies par les bookmakers, mais des compléments détaillés existent sur les sites de la FFF ou de la LFP, sans oublier Wikipedia. Tenez compte du classement relatif des 2 protagonistes, du calendrier des prochaines rencontres : une équipe qui évolue sur la scène européenne en début de semaine n’aura pas le même comportement les week-ends précédant et suivant en championnat.

Tenir compte des enjeux du match (course au titre, relégation, Europe)

Au-delà des performances intrinsèques des équipes, pour parier efficacement, il faut bien peser les enjeux de la rencontre. Les 2 équipes sont-elles en compétition pour la 1er place du Championnat, de la Poule ou du Groupe ? Sont-elles dos au mur pour une qualification via les barrages pour le Mondial ? Ou alors sont-elles à la lutte pour éviter une relégation en zone rouge, ou pour accéder à une place européenne, génératrice de revenus substantiels pour le club ? Dans une rencontre aux enjeux importants, ceux-ci doivent compter autant que la forme des équipes en présence.

Analyser la composition des équipes, les manquants, la forme des joueurs, leur motivation

Une équipe de foot, c’est comme le mécanisme d’un montre d’antan : toutes les pièces sont absolument nécessaires au bon fonctionnement de l’ensemble. Remplacez une pièce rodée (un joueur blessé) par une pièce neuve (un remplaçant) et le mécanisme fragile risque de se gripper. C’est particulièrement vrai si le remplaçant occupe le poste de sentinelle : la circulation des ballons sur le terrain et les automatismes risquent d’être perturbés.
La motivation est également un facteur à prendre en compte: une équipe humiliée lors d’un match aller par exemple, va vouloir corriger le tir et sauver son honneur au match retour.

Savoir calculer le taux de retour aux joueurs et éventuelles conditions de surebet

En moyenne, le taux de retour aux joueurs est de 85% en France sur les mises. Certain paris sont plus généreux que d’autres et la dispersion peut aller de 80% à 90% en fonction du type de pari et du bookmaker. Essayez de donner priorité aux offres qui sont les plus généreuses envers les joueurs. Pour le calcul de ce taux de retour, reportez-vous à note article dédié à ce sujet de payout (exemple sur le pari simple 1N2).
De la même façon, vous devrez connaitre la formule permettant de calculer une situation de surebet, que ce soit un surebet d’avant match, ou un surebet de parcours créé par les conditions du direct.

Ce qu’il ne faut pas faire aux paris sur le foot : les pièges à éviter

Éviter les cotes extrêmes (trop hautes ou trop faibles) sur le pari simple 1N2

Si l’on écoute les statisticiens, nous ne devrions pas exclure à priori les paris sur des cotes extrêmes (c’est à dire proches de 1 ou au contraire supérieures à 4 ou 5) car cela fausserait la distribution de la fameuse courbe de Gauss. C’est certainement vrai sur des millions d’échantillons, mais en pratique le parieur moyen ne dépasse par une dizaine de paris par semaines. Dans ces conditions, ParierSurTout.com vous conseille d’éviter les cotes inférieures à 1.1 et supérieures à 4 sur le pari simple 1N2 (ou 1X2).

Éviter les paris combinés et privilégier à contrario les paris simples

Les paris combinés sont souvent mis à la une par les bookmakers pour vous faire miroiter les énormes gains potentiels. Attention, cependant de ne pas tomber dans le panneau car, si un seul événement est faux, vous perdez, ni plus ni moins l’intégralité de votre mise.
Pour les débutants, il est préférable de se limiter aux paris simples 1N2, ou même aux paris doubles chances pour limiter les risques. Si par la suite, vous souhaitez augmenter vos gains potentiels sans trop de casse, essayez les paris systèmes qui sont plus tolérants aux erreurs de pronostics.

Eviter les paris d’avant-match sur les derbys aux résultats trop aléatoires

La rencontre de 2 équipes voisines (comme Lyon /Saint-Etienne ou Inter Milan/Milan AC par exemple) est toujours délicate à pronostiquer. Le phénomène se retrouve également, mais de façon moindre, dans les classicos du genre Paris-Marseille ou Barça-Real. Les problèmes d’ego, la pression de l’entourage des joueurs, la couverture médiatique est bien plus exacerbée que dans une compétition classique. De plus les surprises en cours de match, particulièrement vers la fin du temps réglementaire, sont statistiquement plus nombreuses que sur une compétition classique. Évitez donc les paris d’avant match sur les derbys. Par contre, les paris en direct sont recommandés, que ce soit sur un derby ou un classico. C’est même sur ce type de rencontre que les occasions de surebet de parcours sont les plus fréquentes.

Les astuces et opportunités à saisir pour bien parier sur le foot

Saisir les opportunités de début de saison en Championnat

Après la trêve estivale, les reprises des différents championnats (français et européens) se font généralement vers la mi-août dans une indifférence presque générale. Les experts des bookmakers sont encore à la plage et les opportunités de valuebet sont particulièrement nombreuses dans cette période. S’ajoute à cela les nouvelles incertitudes amenées par le mercato d’été : les équipes (particulièrement les grandes au budget XXL) ne sont pas encore rodées et les surprises abondent. Tout le monde à encore en mémoire les débuts difficiles du PSG façon qatari en 2012. A contrario, les équipes de Ligue 2 nouvellement promues dans l’élite, sont généralement très performantes dès le début de saison. Leur effectif a généralement peu varié, les joueurs s’entendent parfaitement sur le terrain et la perspective de jouer dans la cours des grands leur donne des ailes. Le début de saison en championnat, c’est finalement très similaire à l’ouverture de la chasse: le gibier (valuebets) est abondant les premiers week-ends mais s’amenuise au fur et à mesure que la saison avance et que les grands clubs complètent leur préparation physique.

Saisir les opportunités de fin de saison en Championnat

Si quelques semaines avant la fin du Championnat, 2 équipes sont toujours à la lutte pour le titre de Champion de France, d’Angleterre ou d’ailleurs, cela veut dire que leur niveau de performance moyen est très similaire. Par contre, le niveau des équipes qui restent à rencontrer pour ces dernières journées est par nature très inégal. Chaque prétendant au titre voulant absolument ramener les 3 points à chaque rencontre (pour garder le leadership), cela crée un déséquilibre propice à des valuebets intéressants.

Côté zone rouge cette fois, les 5 ou 6 dernières journées du championnat sont souvent le théâtre de rebondissements spectaculaires. Dos au mur, les équipes de fond de tableau se réveillent de leur léthargie passé et trouve la motivation nécessaire pour rester, coute que coute dans l’élite. On surveillera particulièrement les rencontres entre ces équipes relégables et celles faisant partie du ventre mou qui se sentent à l’abri d’une relégation.

Parier en direct pour corriger un pari d’avant-match

Si vous débutez aux paris sportifs, ParierSurTout.com vous conseille de vous limiter, dans un premier temps, aux paris d’avant match. Vous aurez ainsi tout le loisir d’étudier les forces en présence, de lire les pronostics de la presse spécialisée et du Net, de revoir les statistiques des équipes et des joueurs, et de choisir les meilleures cotes des bookmakers avant de vous décider. Mais, l’expérience aidant, vous vous rendrez rapidement compte, en regardant les matchs sur lesquels vous avez pariés, que vos mises d’avant match mériteraient bien souvent d’être corrigées. C’est toute la magie du pari en direct de pouvoir amender une mise hasardeuse, ou encore mieux de pouvoir bénéficier d’un surebet de parcours, le Graal de tout parieur expérimenté. Le pari en direct live étant une discipline à part entière, nous y avons consacré un article complet qui vous permettra de progresser sans prendre trop de risques.

.Pour conclure, si ces astuces peuvent vous permettre de mieux parier sur le foot, elles ne vous garantissent pas un gain à chaque mise. Cela serait trop beau ! Mais sur le long terme, si vous suivez nos conseils à la lettre, vous pouvez espérer faire fructifier votre bankroll dans le bon sens !

written by hiddenusername \\ tags: , , , , , , , , , , ,

Dec 14

Les technologies évoluant rapidement, le pari en direct (live betting) est de plus en plus répandu chez les bookmakers et s’accompagne bien souvent d’un streaming vidéo permettant de suivre les matches, les courses ou évènements sportifs en temps réel. En forte croissance chez les internautes, cette façon de parier permet de corriger un pari d’avant match et apporte sa dose d’adrénaline, particulièrement lorsqu’on la pratique sur son mobile à proximité immédiate du lieu de la compétition. Voyons quels sont les conseils essentiels à prodiguer sur cette technique prometteuse du pari en live.

Sélection de sites particulièrement véloces pour les paris en live betting:

.

Les conseils de base du pari en direct (live betting)

Avoir du matériel performant et une connexion internet fiable

Cela peut paraitre une lapalissade, pourtant cette recommandation est fondamentale. Le livebetting nécessite une organisation parfaite et un confort optimal. Les cotes du live évoluent vite et quelques secondes perdues (pour chercher une calculette, pour attendre une reconnexion sur son portable,..) peuvent avoir de lourdes conséquences sur votre bankroll, particulièrement si vous voulez bénéficier des surebets de parcours (qui par essence sont très éphémères).

Rester en alerte pendant tout la compétition, idéalement avec la retransmission TV de l’événement

L’idéal est de suivre le match sur la télé (ou au stade, à condition de ne pas oublier son mobile pour la prise de paris!) pour ne manquer aucune action décisive. Autre solution : bénéficier du vidéo streaming offert par de plus en plus d’opérateurs.. .à condition d’être inscrit sur leurs sites !.
Si vous n’avez pas accès à l’image (TV ou vidéo streaming), de nombreux sites sur Internet retransmettent en script le fil du match en direct: c’est mieux que rien ! Il y a aussi la radio, mais bon, de nos jours c’est tout de même dommage de ne pas avoir accès à l’image !

Disposer d’une bankroll suffisante pour gérer vos mises et bénéficier des conditions de Surebet

Le pari en direct nécessite de prendre des décisions rapidement. S’il vous reste 10€ dans votre bankroll, n’espérez pas pouvoir tirer bénéfice des opportunités de Surebet de parcours. Recharger eu urgence votre compte avec votre carte de crédit peut vous faire perdre de précieuses minutes. Ayez donc une somme conséquente de disponible sur votre compte, …sans toutefois dépasser les limites hebdos ou mensuelles que vous vous êtes fixé !

Les opportunités à saisir en pratiquant le pari en direct live.

Créer un Surebet de parcours est certainement l’évènement le plus gratifiant du pari en direct.

Si vous avez lu notre article sur les Surebet naturels, vous savez que ceux-ci sont rares et ne durent pas longtemps. Par contre, le pari en direct permet de créer des Surebets de parcours autrement plus rémunérateurs, à condition toutefois, de suivre la bonne méthode et d’être réactif. ParierSurTout.com a consacré un article dédié à la maitrise des Surebet de parcours, ces purs sangs du pari en live, à ne pas mettre entre toutes les mains (débutants s’abstenir !).

La méthode du ‘Pari mal parti’

Contrairement au Surebet, cette méthode est facile à mettre en œuvre, même pour un débutant. Elle consiste à repérer les équipes favorites qui disposent d’une cote d’avant match faible (par exemple <1.5). C’est un peu similaire à nos journées avant les soldes : on se contente de faire du repérage, …mais sans ‘acheter’ de pari !
Le match ayant démarré, on attend fébrilement un faux pas de l’équipe favorite ! Si ce faux pas se produit, la cote de l’équipe favorite va monter juste après le premier but encaissé. C’est à ce moment-là que l’on place notre pari en live sur cette équipe pour bénéficier de sa cote plus importante. Dans ce scénario du pari mal parti, on espère bien évidement que, in fine, notre équipe favorite l’emportera avant la 90éme minute.
Note : vous constaterez que plus ce faux pas (1er but encaissé) arrive tard dans le déroulement du match, plus la cote de notre favori sera importante. Libre à vous de ne pas placer le pari si ce faux pas arrive 15 minutes avant la fin : dans ce cas, votre équipe favorite risque, en effet, de ne pas pouvoir remonter la pente avant le coup de sifflet final (puisqu’elle devra marquer 2 buts en ¼ heure). Quant à la cote du nul, elle va irrémédiablement tendre vers 1 si les 2 équipes n’arrivent pas à se départager, ce qui la rend, de facto, non attractive.

Savoir anticiper les barouds d’honneur de fin de match

Cette technique, parfois appelée ‘Sauver l’honneur’, est également à la portée de tous.
Les soirs de matches, elle consiste à se connecter vers 22h00 et à repérer, via le livescore, les équipes qui sont dominées outrageusement (2-0 , 3-0 ou plus). La méthode consiste à placer un pari ‘Plus de 0,5 buts marqués’ sur les équipes ‘humiliées’ par un score aussi sévère. Sur ce genre de match très déséquilibré, il se passe en effet 2 phénomènes simultanés: l’équipe qui domine à tendance à se relâcher et à moins défendre, alors que l’équipe en difficulté va vouloir sauver son honneur et marquer au moins un but avant le coup de sifflet final. Les vingt dernières minutes d’un match sont propices à ce type de paris ‘Sauver l’honneur’.

Les pièges à éviter avec le pari en direct live

Ne pas utiliser le pari en direct pour ‘se refaire’ d’un pari perdu d’avant match

Le pari en direct est une discipline à part entière qui peut procurer de fortes satisfactions (et même un complément de revenus pour les meilleurs!) à ceux qui savent le maitriser. Ce ne peut être en aucun cas une bouée de sauvetage pour ‘se refaire’ suite à un pari perdu d’avant match. Attirés et grisés par l’ambiance du live, de nombreux internautes débutants se font ainsi avoir en prenant des décisions trop peu muries. Votre pari en direct sera d’autant plus réussi que vous aurez préparé le terrain, en analysant les forces en présence, voire en ayant posé un premier pari d’avant match (en prévision d’une position de Surebet de parcours à venir)

Eviter de parier en live au tout début de chaque mi-temps

Au foot, comme au rugby, les 15-20 premières minutes de chaque mi-temps sont souvent des temps d’observation entre les 2 équipes en présence. Et bien souvent les 2 mi-temps n’ont pas du tout la même physionomie. Sachez, vous aussi, utiliser ces temps de réflexion pour peaufiner vos décisions. Par contre, si des buts, essais ou transformations sont marqués dans ces périodes, n’hésitez pas à prendre les bonnes actions en temps utiles: vous serez surpris de voir avec quelle vitesse les cotes évolues, dès le 1er but marqué.

Attention au décalage temporel du streaming vidéo

Le piège le plus énervant au live betting est de ne pas disposer d’ une vidéo temps réel. En effet, un décalage de quelque secondes peut vous empêcher de parier au moment opportun. Cela peut arriver si votre connexion Internet est trop lente pour passer le flux des données en streaming offert par votre opérateur ou récupéré sur le Net. Deux solutions : soit vous baissez la qualité des images affichées , soit vous essayez tout simplement de voir le match sur la TV. Une autre alternative consiste à écouter le son de la retransmission via un poste radio.

Pour conclure ces conseils sur le pari en direct, nous vous recommandons de commencer par tester le site de Betclic, un modèle du genre, disponible également sur smartphone. Si vous êtes inscrit sur Winamax, faites également un essai du ‘live betting’ à la mode poker. Les 2 opérateurs tiennent le haut du pavé pour cette technique de plus en plus appréciée des internautes.

written by hiddenusername \\ tags: , , ,