Dec 20

Pour gagner de l’argent aux Paris Sportifs sur le long terme, il faut disposer d’une stratégie claire et s’y tenir. Si la gestion rigoureuse de son compte de paris (‘bankroll management‘) fait partie des concepts fondamentaux, d’autres considérations ne doivent pas être oubliées, comme la recherche systématique de bonnes affaires (valuebet) ou la possibilité de se couvrir (Surebet) pour éviter les retournements de situation. Passons en revue les principaux éléments de cette stratégie gagnante.

Les meilleurs sites pour gagner aux Paris Sportifs sur le long terme:

.

Agir comme un professionnel du pari et non comme un amateur

Cela peut vous paraitre surprenant de trouver cette recommandation en tête de liste, pourtant, croyez-nous, sans une attitude de pro, vous ne progresserez pas aux paris sportifs ! Combien d’amateurs se sont littéralement fait plumer en misant des sommes extravagantes sur des combos mirifiques, en suivant des martingales pseudo scientifiques dénichées sur le Net, ou en se jetant sur des paris hasardeux dans le seul de but de se refaire rapidement. Un pro est calme, organisé, maîtrise ses mises, sait gérer une déconvenue, prend le temps de la réflexion, sait s’arrêter de parier au bon moment, bref le professionnel du pari sportif élabore une stratégie pour être gagnant sur le long terme.

Le pro définit un budget fixe par intervalle de temps et n’en dévie pas !

Avant de vous lancer dans l’aventure des paris sportifs, analysez l’état de vos finances et décidez du montant que vous allez consacrer à cette activité. Ayez conscience que vous pouvez tout perdre ! Fixez-vous un capital de départ et un budget à ne pas dépasser par intervalle de temps (semaine ou mois). Surtout, ne revenez pas sur vos décisions pour essayer de vous refaire, sous aucun prétexte !
Conseils : pour vous aider dans la gestion de ces versements, vous pouvez utiliser les outils de contrôle mis à votre disposition par les bookmakers (selon une disposition de la loi ARJEL). Renseignez les rubriques sur les montants maximum que vous vous autorisez, le logiciel vous rappellera vos engagements en cas de tentative de dépassement.

Le pro du pari gère son compte (bankroll management) avec parcimonie

Ouvrir un compte chez 3 ou 4 opérateurs (pour bénéficier des promotions et pouvoir choisir les meilleures cotes entre un Winamax, un PMU, un Bwin ou un Betclic nécessite une gestion rigoureuse des bankrolls correspondantes.
Les anglo-saxons utilisent le terme de ‘bankroll management’ pour décrire ce processus rigoureux de pilotage des mises.

En théorie, nous ne devrions pas miser plus de 5% de notre capital sur un pronostic moyen (c’est-à-dire un pari sur lequel nos chances de succès sont de 50%). Ces 5% peuvent être ajustés, à la hausse ou à la baisse, en fonction du risque que nous pensons rencontrer.

A supposer que l’on dispose d’un capital initial de 300€ à consacrer aux paris sportifs, nous allons répartir ce montant chez 3 opérateurs (par exemple : 100€ au PMU, 100€ chez Bwin et 100€ chez Betclic). Quel que soit l’opérateur, notre mise maximale sur un pari élémentaire, ne devrait donc pas dépasser 5€.

Le bon stratège ne mise ses deniers que sur des Valuebets

L’offre des bookmakers est pléthorique et la tentation du néophyte est de faire feu de tout bois en pariant sur tout et n’importe quoi. Pourtant, ce n’est qu’en choisissant systématiquement et méthodiquement les meilleurs paris que le pro arrivera à faire fructifier son capital sur la durée. Ces Valubets se trouvent généralement loin des grands clubs, sur des compétitions de Ligue 2 ou sur des coupes peu médiatisées, comme la coupe de la ligue ou la coupe de France, par exemple. Nous vous rappelons que le but est de rechercher les failles du bookmaker qui vous permettrons d’augmenter l’espérance de gain de votre côté.
La bonne stratégie consiste à repérer ces outsiders, bénéficiant d’une bonne cote, mais dont la capacité de l’emporter a été sous-estimée par les opérateurs.

Le pro se couvre dès que possible avec les Surbets en Live

Le Surebet en direct permet de corriger bien des erreurs d’avant match. Il offre une réactivité immédiate sur l’évènement et permet très souvent, au cours de la partie, de se couvrir, quel que soit l’issue de la compétition. Apprendre à se couvrir dès que possible est l’apanage des pros du Surebet. Beaucoup de débutants, enthousiasmés par un pari bien engagé, vont laisser filer le temps et ne pourrons plus récupérer leur mise en cas de revirement de situation. Il vaut mille fois mieux engranger un petit bénéfice de façon certaine avec un Surebet en direct que risquer de tout perdre avec un pari d’avant-match, même si ce pari semble prometteur !

Le pro se fixe une stratégie financière et maintient le cap

Il n’existe pas de modèle stratégique universel permettant, à tout un chacun, de gagner sur la durée. Tout dépend de votre profil de joueur, de vos moyens financiers et de votre sensibilité au risque.
C’est en pariant régulièrement que vous vous forgerez votre propre méthode de travail. Mais on peut indiquer tout de même une façon de procéder très progressive:

Petits profits fréquents avec risques limités

Cette stratégie conviendra parfaitement à ceux qui ont une grande aversion au risque et qui peuvent passer du temps à placer de nombreux petits paris sur la durée. La méthode consiste à ne parier que sur des Valuebet de petite cote. Commencez par des cotes de 1.04 à 1.05 et augmentez régulièrement, au fur et à mesure que votre bankroll progresse.
Conseils : sur chaque pari élémentaire (12 au tennis ou 1N2 au foot par exemple), vous pouvez dépasser les 5% de votre capital disponible car la probabilité de gagner est plus proche de 100% que de 50%. Les audacieux pourront aller jusqu’à 30% de leur bankroll et les prudents se limiteront à 20%.

Diversification partielle sur cotes importantes

Lorsque votre capital aura progressé d’un quart, vous pourrez vous lancer dans des paris aux cotes plus importantes. Pour limiter les risques, cette tentative sera restreinte dans un premier temps, aux 25% acquis. Vous continuerez à appliquer la même stratégie des petites cotes sur votre capital initial.

Suivre la règle d’une bankroll en 3 parties en régime de croisière

Si vous arrivez à doubler votre capital initial (200%), vous pourrez adopter une stratégie plus globale et décider de diviser votre bankroll en 3 parties :
• 100% (votre capital initial) continue à alimenter les mises sur les petites cotes
• 50% vous autorise à tenter des paris sur des cotes plus importantes
• 50% sont mis de côté.

Le pro contrôle la situation, quel que soit le résultat : bénéfice ou perte

Par définition, parier c’est prendre des risques. Le pro contrôle ses émotions en toutes circonstances : il sait qu’il ne peut pas gagner à chaque fois et qu’une série de bons résultats n’est jamais éternelle. Il sait faire une pause et s’arrêter éventuellement pour passer à autre chose.
Après une déconvenue, le pro n’entreprendra jamais de faire un nouveau virement sur son compte dans le seul but de se refaire. Le pro attendra la semaine ou le mois suivant (selon la stratégie initiale qu’il a lui-même définie) pour reprendre son activité de loisir.

Stratégie gagnante: Pariez chez Betclic!

Pour conclure, nous dirons que la meilleure stratégie pour gagner aux Paris Sportifs, que ce soit chez Winamax, au PMU, chez Bwin ou chez le n°1 national: Betclic, c’est finalement celle que vous allez mettre en œuvre. Pour réussir, nous vous avons donnés les conseils élémentaires de professionnels, mais c’est vous qui avez les clés pour la mise en pratique. Bons paris de Pro!

written by hiddenusername \\ tags: , , , , , ,

Dec 20

Le Surbet en direct, c’est tout simplement la bouée de sauvetage du parieur: avec lui vous ne risquez pas de couler, bien au contraire, vous avez l’assurance de gagner à tous les coups ! Nous vous avons dévoilé la formule mathématique du Surebet et vous savez maintenant comment le calculer. Reste un problème majeur à résoudre: Comment le trouver?, que ce soit au Tennis ou au Foot.  Ou plus exactement comment le créer de toutes pièces pendant un match ou un tournoi en live? Oui, vous avez bien lu, en suivant nos conseils, vous allez être capable de créer un surebet en direct et d’encaisser les profits correspondants. En voici les secrets, dévoilés à partir d’un cas concret : le désormais célèbre match retour France-Ukraine des barrages de la CDM 2014.

.

Aux paris sportifs, tout commence par le choix d’un bon Valuebet

Rien ne sert de partir en mer avec une simple bouée de sauvetage, vous en conviendrez !. Avant de se jeter à l’eau, il vaut mieux disposer d’un solide bateau. Comme nous vous l’avons expliqué, le Valuebet, c’est le bateau qui vous fera naviguer dans de bonnes conditions et , si les conditions météo sont bonnes, vous permettra d’arriver à bon port (c’est-à-dire d’encaisser un pari gagnant !)
Prenons le cas du match retour Ukraine – France lors des qualifications pour la Coupe du Monde 2014 et regardons les cotes d’avant match attribuées à ce pari simple 1N2 par le PMU :

Les cotes d’avant match du PMU sur le pari simple 1N2 France – Ukraine des barrages de la Coupe du Monde

PMU : cotes d’avant match sur Ukraine – France (match retour des barrages de la Coupe du Monde)

Au match aller, la sévère défaite à Kiev (2-0) avait solidement hypothéqué la possibilité d’une qualification des Bleus pour le Brésil. Dos au mur, l’équipe de France n’avait pas d’autre choix que de se surpasser au match retour et de créer l’exploit au Parc des princes, devant son public.

Bien que le PMU donnait l’EDF gagnante sur ce 1N2 , nous avons estimés que la cote de 1,42 était trop sévère et que les Bleus méritaient un cote plus basse, de l’ordre de 1.2. Après tout, l’histoire nous avait déjà appris que nos tricolores n’étaient jamais aussi performants que lorsqu’il étaient acculés !

Nous tenions donc notre ValueBet d’avant match et, confiant, nous avons misés 100€ sur la victoire des Bleus.
La cote d’avant match étant de 1.42, le coupon du PMU nous indiquait une espérance de gain de 142€.
Voyons comment le match s’est déroulé au Parc des Princes et comment nous avons pu placer un Surebet dès le 22ème minute de la rencontre !

Les conditions d’apparition du Surebet en direct

Si vous vous rappelez notre formule de calcul du Surebet sur un 1N2 avec 2 équipes A et B, il faut trouver trois cotes (CoteA, CoteN, CoteB) dont la somme des inverses soit inférieure à 1.

En pariant 100€ sur les Bleus avant match, nous avons figés la CoteA à la valeur de 1,4 donnée par le PMU.

Cette CoteA étant figée, il ne nous reste plus qu’à attendre que le match se déroule et à scruter l’évolution des 2 autres cotes : celle du Nul (CoteN) et celle de l’Ukraine (CoteB).

Que se passe-t-il ? Les français rentrent bien dans le match, la CoteA décroit progressivement pour se rapprocher de 1, entrainant une augmentation des CoteN et CoteB, ce qui justifie, à postériori, que nous étions bien sur un Valuebet en pariant sur les Bleus avant le match!

A la 22ème minute, coup de tonnerre ! Mamadou Sakho marque le 1er but de la rencontre et rentre dans l’histoire ! Voici ce que donnent les cotes du direct au PMU :

Les cotes live du PMU sur le pari simple France – Ukraine à la 22éme des barrages retour de la Coupe du Monde

PMU : cotes live à la 22ème de France-Ukraine (match retour des barrages de la CDM)

La CoteA s’est considérablement rapprochée de 1, indiquant que le PMU croit désormais beaucoup plus à la victoire des Bleus. Mais sa valeur ne nous importe plus car nous avons figés cette CotaA à 1.4, la donnée d’avant-match !

La CoteN, quant à elle, passe à 8.00 et la CoteB bondit à 22.0

Calculette en mains, regardons vite si le but de Mamadou Sakho ne nous aurait pas offert, par hasard, la possibilité de poser un Surebet ?

CoteA (avant match) = 1.4
CoteN(live 22ème) = 8.0
CoteB(live 22ème) = 22.0

1/CoteA+ 1/CoteN+1/CoteB = 0.875, valeur inférieure à 1, donc nous sommes bien en situation pour placer un Surebet en live.

Oui, mais combien parier et sur quels évènements, c’est ce que nous allons voir !

Combien parier sur les cotes d’un Surebet

Revenons à notre match de barrages de l’EDF. Nous avons déjà misé 100€ avant match sur la victoire de la France. Notre espérance de gain est donc de 100€*1.42= 142€.

Et bien nous allons miser sur les 2 événements restants (le Nul et la Victoire de l’Ukraine), un montant, différent dans les 2 cas, mais permettant d’obtenir le même gain que celui espéré sur la victoire de la France.

Suite au but de Sakho,
• la cote du Nul est de 8.0, nous allons donc miser : 142 €/8= 17.75 € sur le Nul
• la cote de l’Ukraine est de 22, nous allons miser : 142 €/22=6.45 € sur l’Ukraine

Au total nous aurons donc misés 124.20€, décomposés ainsi:
• 100 € (avant match) sur la France
• 17.75 € (en live à la 22eme) sur le Nul
• 6.45 € (en live à la 22eme) sur l’Ukraine

A partir de maintenant, quel que soit le résultat du match, nous sommes sûr de gagner 142€
Notre mise totale étant de 124.20€, le bénéfice certain de ce Surebet sera de 24.20€.

Et alors, nous direz-vous ? Quel intérêt de faire un bénéfice de seulement 24.20 €, alors qu’en laissant courir notre pari initial d’avant match et en attendant tranquillement la fin de la rencontre (3-0), nous aurions pu faire un bénéfice de 42€ ?

C’est toute la subtilité et le secret du Surebet : savoir se couvrir au bon moment ! Sur cet exemple très précis (le match retour des barrages de la Coupe du Monde), notre gain aurait été effectivement plus important si nous n’avions pas placé de Surebet à la 22ème minute.

Mais rappelez-vous le fil du match, à la 22éme qui aurait donné sa main à couper que la France s’imposerait au final ? Nous avons préféré engranger un bénéfice sûr (24.20€) à la 22éme plutôt que prendre le risque de perdre 100€ à la fin du match.

Croyez-nous, sur le long terme, seule cette stratégie est payante : savoir se couvrir en utilisant la bouée de sauvetage (le Surebet) avant l’arrivée de la tempête !

Ultimes conseils pour placer un Surebet au foot ou au tennis

Dans notre exemple sur le foot, nous sommes partis d’un pari d’avant match sur la victoire d’une des 2 équipes (la France). Nous aurions pu tout aussi bien partir d’un pari sur le Nul, à la condition, bien évidemment, que ce pari soit un Valuebet, ce qui n’était pas le cas pour cet Ukraine – France. Faites l’exercice, vous verrez que si nous étions partis du Nul, nous n’aurions jamais été dans une configuration de Surebet.

D’où notre conseil : il est fondamental de partir d’une position de Valuebet avant match, pour avoir une chance de se retrouver en position de Surebet en live!
Placez un Surebet sur le site de l’opérateur historique

Et pour trouver un Surebet au tennis me direz-vous, quelle sont les différences avec le foot ? Il n’y en a pas, sauf que c’est plus simple, puisque vous n’avez que 2 évènements au lieu de 3 (il n’y a pas de match nul au tennis !).

written by hiddenusername \\ tags: , , ,

Dec 20

Que ce soit chez Winamax, Betclic, au Pmu ou chez Bwin, le grand marché des Paris Sportifs et du Turf regorgent en permanence de Bonnes Affaires. Oui, mais voilà, contrairement au super marché, ces Bonnes affaires (ValueBet en anglais : voir la définition qu’en donne ParierSurTout.com) ne sont pas exposées en tête de gondole par les Bookmakers. Bien au contraire, ces Value Bet sont la bête noire des opérateurs, qui cherchent par tous les moyens à ne pas en créer. Et pourtant les Valuebets existent ! Que ce soit au foot ou au tennis, voyons comment battre les bookmakers à ce petit jeu de dupe !

.

Pourquoi les bookmakers ne font pas la pub sur les ValueBets

Ne vous attendez pas à trouver une pub de Valuebet chez un opérateur, cela serait contraire à son éthique. Le bookmaker cherche au contraire à estimer en permanence, et au plus juste, la probabilité de succès de chacun des évènements qu’il présente (via la fameuse cote que vous devrez sélectionner). Il équilibre ainsi ses comptes, reversant aux gagnants les sommes misées par l’ensemble des parieurs, après avoir déduit les inévitables prélèvements.

En France, le bookmaker ponctionne de l’ordre de 15% en moyenne sur l’ensemble des mises, et c’est grâce à ces prélèvements qu’il fait vivre son entreprise et redistribue les inévitables taxes au trésor public (~7,5%).

Donc, pour résumer, si tous les bookmakers faisaient parfaitement leur travail, il n’y aurait tout simplement aucun ValueBet sur le marché. Hors ceux-ci existent bel et bien ! La faute aux inévitables erreurs qui apparaissent ici ou là, avec une prédominance sur les paris en live, par nature beaucoup plus imprévisibles que les paris d’avant-match.

Soyez conscient que derrière chaque cote présentée au PMU, chez Betclic ou autre Bwin, il y a un expert qui prend des décisions et qui peut se tromper, même aidé par les meilleurs outils algorithmiques du marché ! Alors, comment faire pour repérer ces Value Bets ?

Conseils de ParierSurTout.com pour évaluer la cote d’un ValueBet

Seule solution, …faire votre propre évaluation ! Pour cela, vous conviendrez qu’il vaut mieux être un expert du domaine concerné, un fan de foot ou de tennis par exemple !

Voilà comment procéder :
Prenez connaissance des statistiques de la rencontre, lisez la presse sportive, parcourez les derniers articles disponibles sur le Net, de façon à calculer votre propre probabilité de succès pour chacun des évènements sur lesquels vous voulez parier.

Prenons un exemple sur une rencontre de tennis Rafael Nadal – Novak Djokovic pour le prochain Open d’Australie. Le PMU vous propose une cote à 1.7 sur chacun d’eux. Cela veut dire que le PMU considère que Nadal à autant de chance de gagner que Djokovic, soit 50% pour chacun d’eux, comme pour un jeu de pile ou face.

Selon votre propre évaluation, vous pensez que Djokovic n’a qu’une chance sur 3 de gagner contre le N°1 mondial. Cela donne les probabilités suivantes : 66,66% pour Nadal et 33,33% pour Djokovic. La performance de Nadal est donc sous-évaluée par le PMU qui lui octroie une cote plus haute que la raison objective…et ce qui se traduit donc par un ValueBet intéressant pour le parieur qui mise sur une victoire de Nadal.

Attention : cela ne veut pas dire que Nadal va obligatoirement gagner ce match-là ! Cela veut simplement dire qu’en misant sur Nadal vous aurez plus de chance de l’emporter statistiquement. Comprenez-bien que c’est sur le long terme que s’apprécient les paris sur les Value Bets.

Finalement, trouver des Valuebets n’est-ce pas exhumer les failles des bookmakers ?

Oui, tout a fait ! Trouver un Value Bet revient à prendre en défaut la proposition (la cote) de l’opérateur.

Vous trouverez donc plus fréquemment des Valuebets dans les situations suivantes :

Sur les paris en direct

En live betting (foot ou tennis) tout évolue très rapidement et les erreurs des bookmakers sont plus fréquentes que sur les paris classiques. Après un évènement important (but, set, carton rouge,..) vous constaterez que les interruptions de cotation sont plus ou moins longues et que, parfois, plusieurs ajustements successifs sont réalisés. Si vous êtes suffisamment réactif, vous pouvez battre de vitesse le bookmaker et placer, par exemple un Surebet de parcours très intéressant , avant que la cote ne retombe dans une certaine normalité!

Sur les petits championnats

Au foot par exemple, les petits championnats (Ligue 2, championnat exotiques du bout du monde) sont plus difficiles à couvrir que les grandes compétitions (Ligue des Champions, Premier League, Ligue 1,..). Même les grands opérateurs (Winamax, PMU, Bwin, Betclic) ne disposent pas toujours de l’expertise voulue. Là aussi, si vous avez des accointances particulières avec un petit club de province, vous pouvez battre les bookmakers sur le jeu des pronostics et dénicher de jolis Valuebets.

Inscrivez-vous chez Winamax pour dénicher des Valuebets

Finalement, tout cela c’est du bon sens: trouver un valuebet c’est dénicher la perle rare des paris sportifs ou des paris hippiques. En pratique, c’est le travail le plus gratifiant que tout parieur passionné ait à réaliser, au foot comme au tennis !

written by hiddenusername \\ tags: , ,

Dec 16

Parmi les Paris Sportifs, le foot est le sport sur lequel les bookmakers recueillent la majorité des mises des joueurs. Cela n’est pas étonnant dans la mesure ou le ballon rond figure en tête des loisirs les plus populaires de l’hexagone. Cependant, que vous soyez débutant ou parieur confirmé, si vous voulez réussir aux paris sur le football, vous devrez connaitre quelques astuces et éviter quelques pièges. ParierSurTout.com passe en revue pour vous ces conseils et ces pièges.

.

Ce qu’il faut faire pour bien réussir aux paris sur le foot

Ouvrir un compte sur plusieurs sites

Si vous êtes liés à un seul opérateur, vous n’aurez pas la possibilité de choisir la meilleure cote, ni de bénéficier des promotions offertes. Nous vous conseillons d’ouvrir au moins 3 à 4 comptes chez les opérateurs suivants : WinamaxPMU, Bwin et sans oublier le n°1 français Betclic. De plus, l’opération est gratuite et permet de récupérer un bonus au passage, alors pourquoi s’en priver ?

Analyser les statistiques, le classement et le calendrier futur des équipes en présence

Un match se situe toujours dans un contexte particulier. Parier, sans se préoccuper du contexte dans lequel évolue les 2 équipes est une grosse erreur. Les statistiques des 2 équipes (à domicile, en extérieur,…) sont généralement fournies par les bookmakers, mais des compléments détaillés existent sur les sites de la FFF ou de la LFP, sans oublier Wikipedia. Tenez compte du classement relatif des 2 protagonistes, du calendrier des prochaines rencontres : une équipe qui évolue sur la scène européenne en début de semaine n’aura pas le même comportement les week-ends précédant et suivant en championnat.

Tenir compte des enjeux du match (course au titre, relégation, Europe)

Au-delà des performances intrinsèques des équipes, pour parier efficacement, il faut bien peser les enjeux de la rencontre. Les 2 équipes sont-elles en compétition pour la 1er place du Championnat, de la Poule ou du Groupe ? Sont-elles dos au mur pour une qualification via les barrages pour le Mondial ? Ou alors sont-elles à la lutte pour éviter une relégation en zone rouge, ou pour accéder à une place européenne, génératrice de revenus substantiels pour le club ? Dans une rencontre aux enjeux importants, ceux-ci doivent compter autant que la forme des équipes en présence.

Analyser la composition des équipes, les manquants, la forme des joueurs, leur motivation

Une équipe de foot, c’est comme le mécanisme d’un montre d’antan : toutes les pièces sont absolument nécessaires au bon fonctionnement de l’ensemble. Remplacez une pièce rodée (un joueur blessé) par une pièce neuve (un remplaçant) et le mécanisme fragile risque de se gripper. C’est particulièrement vrai si le remplaçant occupe le poste de sentinelle : la circulation des ballons sur le terrain et les automatismes risquent d’être perturbés.
La motivation est également un facteur à prendre en compte: une équipe humiliée lors d’un match aller par exemple, va vouloir corriger le tir et sauver son honneur au match retour.

Savoir calculer le taux de retour aux joueurs et éventuelles conditions de surebet

En moyenne, le taux de retour aux joueurs est de 85% en France sur les mises. Certain paris sont plus généreux que d’autres et la dispersion peut aller de 80% à 90% en fonction du type de pari et du bookmaker. Essayez de donner priorité aux offres qui sont les plus généreuses envers les joueurs. Pour le calcul de ce taux de retour, reportez-vous à note article dédié à ce sujet de payout (exemple sur le pari simple 1N2).
De la même façon, vous devrez connaitre la formule permettant de calculer une situation de surebet, que ce soit un surebet d’avant match, ou un surebet de parcours créé par les conditions du direct.

Ce qu’il ne faut pas faire aux paris sur le foot : les pièges à éviter

Éviter les cotes extrêmes (trop hautes ou trop faibles) sur le pari simple 1N2

Si l’on écoute les statisticiens, nous ne devrions pas exclure à priori les paris sur des cotes extrêmes (c’est à dire proches de 1 ou au contraire supérieures à 4 ou 5) car cela fausserait la distribution de la fameuse courbe de Gauss. C’est certainement vrai sur des millions d’échantillons, mais en pratique le parieur moyen ne dépasse par une dizaine de paris par semaines. Dans ces conditions, ParierSurTout.com vous conseille d’éviter les cotes inférieures à 1.1 et supérieures à 4 sur le pari simple 1N2 (ou 1X2).

Éviter les paris combinés et privilégier à contrario les paris simples

Les paris combinés sont souvent mis à la une par les bookmakers pour vous faire miroiter les énormes gains potentiels. Attention, cependant de ne pas tomber dans le panneau car, si un seul événement est faux, vous perdez, ni plus ni moins l’intégralité de votre mise.
Pour les débutants, il est préférable de se limiter aux paris simples 1N2, ou même aux paris doubles chances pour limiter les risques. Si par la suite, vous souhaitez augmenter vos gains potentiels sans trop de casse, essayez les paris systèmes qui sont plus tolérants aux erreurs de pronostics.

Eviter les paris d’avant-match sur les derbys aux résultats trop aléatoires

La rencontre de 2 équipes voisines (comme Lyon /Saint-Etienne ou Inter Milan/Milan AC par exemple) est toujours délicate à pronostiquer. Le phénomène se retrouve également, mais de façon moindre, dans les classicos du genre Paris-Marseille ou Barça-Real. Les problèmes d’ego, la pression de l’entourage des joueurs, la couverture médiatique est bien plus exacerbée que dans une compétition classique. De plus les surprises en cours de match, particulièrement vers la fin du temps réglementaire, sont statistiquement plus nombreuses que sur une compétition classique. Évitez donc les paris d’avant match sur les derbys. Par contre, les paris en direct sont recommandés, que ce soit sur un derby ou un classico. C’est même sur ce type de rencontre que les occasions de surebet de parcours sont les plus fréquentes.

Les astuces et opportunités à saisir pour bien parier sur le foot

Saisir les opportunités de début de saison en Championnat

Après la trêve estivale, les reprises des différents championnats (français et européens) se font généralement vers la mi-août dans une indifférence presque générale. Les experts des bookmakers sont encore à la plage et les opportunités de valuebet sont particulièrement nombreuses dans cette période. S’ajoute à cela les nouvelles incertitudes amenées par le mercato d’été : les équipes (particulièrement les grandes au budget XXL) ne sont pas encore rodées et les surprises abondent. Tout le monde à encore en mémoire les débuts difficiles du PSG façon qatari en 2012. A contrario, les équipes de Ligue 2 nouvellement promues dans l’élite, sont généralement très performantes dès le début de saison. Leur effectif a généralement peu varié, les joueurs s’entendent parfaitement sur le terrain et la perspective de jouer dans la cours des grands leur donne des ailes. Le début de saison en championnat, c’est finalement très similaire à l’ouverture de la chasse: le gibier (valuebets) est abondant les premiers week-ends mais s’amenuise au fur et à mesure que la saison avance et que les grands clubs complètent leur préparation physique.

Saisir les opportunités de fin de saison en Championnat

Si quelques semaines avant la fin du Championnat, 2 équipes sont toujours à la lutte pour le titre de Champion de France, d’Angleterre ou d’ailleurs, cela veut dire que leur niveau de performance moyen est très similaire. Par contre, le niveau des équipes qui restent à rencontrer pour ces dernières journées est par nature très inégal. Chaque prétendant au titre voulant absolument ramener les 3 points à chaque rencontre (pour garder le leadership), cela crée un déséquilibre propice à des valuebets intéressants.

Côté zone rouge cette fois, les 5 ou 6 dernières journées du championnat sont souvent le théâtre de rebondissements spectaculaires. Dos au mur, les équipes de fond de tableau se réveillent de leur léthargie passé et trouve la motivation nécessaire pour rester, coute que coute dans l’élite. On surveillera particulièrement les rencontres entre ces équipes relégables et celles faisant partie du ventre mou qui se sentent à l’abri d’une relégation.

Parier en direct pour corriger un pari d’avant-match

Si vous débutez aux paris sportifs, ParierSurTout.com vous conseille de vous limiter, dans un premier temps, aux paris d’avant match. Vous aurez ainsi tout le loisir d’étudier les forces en présence, de lire les pronostics de la presse spécialisée et du Net, de revoir les statistiques des équipes et des joueurs, et de choisir les meilleures cotes des bookmakers avant de vous décider. Mais, l’expérience aidant, vous vous rendrez rapidement compte, en regardant les matchs sur lesquels vous avez pariés, que vos mises d’avant match mériteraient bien souvent d’être corrigées. C’est toute la magie du pari en direct de pouvoir amender une mise hasardeuse, ou encore mieux de pouvoir bénéficier d’un surebet de parcours, le Graal de tout parieur expérimenté. Le pari en direct live étant une discipline à part entière, nous y avons consacré un article complet qui vous permettra de progresser sans prendre trop de risques.

.Pour conclure, si ces astuces peuvent vous permettre de mieux parier sur le foot, elles ne vous garantissent pas un gain à chaque mise. Cela serait trop beau ! Mais sur le long terme, si vous suivez nos conseils à la lettre, vous pouvez espérer faire fructifier votre bankroll dans le bon sens !

written by hiddenusername \\ tags: , , , , , , , , , , ,