Les astuces pour vos paris sur le vainqueur d’un Grand Prix de F1 (pilote et constructeur)

En 2014, pas moins de 19 Grands Prix de Formule 1 ont été organisés par la FIA au niveau Mondial, de Melbourne (16 Mars) à Abou Dabi (23 Novembre) en passant pas Barcelone (11 Mai)  et Monaco (25 mai). Ces compétitions ont permis aux internautes de parier sur les vainqueurs de ces 19 Grands Prix, qu’il s’agisse de trouver le pilote qui arrivera en tête ou bien de trouver l’écurie gagnante.

En prenant en exemple ces épreuves de 2014, voyons quelles sont les recommandations à donner et les astuces à suivre pour parier efficacement sur les futurs vainqueurs (hommes et machines) de ces Grands Prix de F1.

Astuces pour parier en F1 sur le ‘Vainqueur de la course’

Tous les Grands Prix du Dimanche sont systématiquement précédés des épreuves de qualification du Samedi. Si l’on peut tout à fait parier sur ces courses de qualification (en essayant de déterminer quel pilote partira en pole position le lendemain), on doit dans tous les cas, tenir compte de ces résultats de qualification du samedi pour affiner le pronostic du dimanche.

Prenons le cas du Grand Prix d’Australie 2014. Les résultats du Samedi à, la sortie de la Q3 étaient les suivants :

1 L. Hamilton Mercedes 1:44.231
2 D. Ricciardo Red Bull 1:44.548
3 N. Rosberg Mercedes 1:44.595
4 K. Magnussen McLaren 1:45.745
5 F. Alonso Ferrari 1:45.819

De plus, que savons-nous des essais hivernaux ? Ils ont montrés que seul le moteur Mercedes était au point, les autres moteurs (incluant le V6 Renault) ayant eu des problèmes de fiabilité qui ne seraient toujours pas résolus !

Or, sur le podium des qualifs, que voyons-nous? Nous avons 2 moteurs Mercedes et un moteur Renault (celui de la Red Bull de Daniel Ricciardo).

Notre stratégie pour parier sur le vainqueur du Grand Prix du dimanche va donc être de tenir compte, à la fois des chronos du Samedi et des performances sur la durée des diverses écuries (telles que rapportées par les essais privés et hivernaux).

Nous éliminons donc de notre pronostic Ricciardo et nous retenons les 2 co-équipiers de Mercedes: Hamilton (champion du monde 2008) et Rosberg.

En regardant les cotes proposées par Bwin, nous constatons que le bookmaker autrichien a établi exactement la même hiérarchie, mettant en 3éme position le très expérimenté Fernando Alonso aux commandes de sa Ferrari (équipée d’un moteur Ferrari F059/3).

Les cotes chez Bwin du vainqueur de la course pour le grand prix d’Australie

Bwin : Les 3 premières cotes du vainqueur de la course pour le Grand Prix d’Australie de 2014

Pour parier sur le vainqueur d’un Grand Prix de F1 d’Australie, nous avons donc le choix entre les 2 pilotes de Mercedes. Soit nous choisissons une certaine sécurité (*) en pariant sur la pole position (cote de 3.25), soit nous prenons un risque plus élevé en pariant sur l’outsider, l’allemand qui monte: Nico Rosberg (cote de 5.00).

Note (*) : Nous avons misés 50€ sur Lewis Hamilton …et nous avons perdus notre mise, son partenaire Nico Rosberg ayant remporté le Grand Prix ! Pourtant nous persistons à penser que notre conseil était le bon, compte tenu des infos disponibles au début de la course. En effet, ce que nous n’avions pas prévu était un problème de fiabilité de la voiture de Lewis, celle qui justement…n’aurait pas dû avoir de problème !!!

Conseils pour parier en F1 sur la monoplace gagnante : ‘Quelle voiture remportera la course ?’

Comme il y a 2 voitures par écurie, parier sur la voiture gagnante sera à priori plus facile que parier sur le vainqueur de la course. C’est un peu comme si vous aviez accès à un pari double chance au foot.

Ainsi en 2014, au départ du circuit mythique de Melbourne il y avait 11 voitures participantes (Mercedes, Williams, Ferrari, McLaren, Red Bull, Force India, Lotus, Toro Rosso, Sauber, Marussia, Caterham) avec Mercedes donnée comme ultra favorite avec une cote de 1.91, laissant loin derrière les autres écuries menées par Williams et Ferrari, cotées toutes les deux à 5.25.

Les cotes chez Bwin de la voiture vainqueur de la course pour le grand prix d’Australie 2014

Bwin: Les cotes sur la voiture qui remportera le Grand Prix d’Australie 2014 (11 écuries engagées)

Lorsqu’un évènement est ultra-favori (comme par exemple la victoire de Mercedes dans notre exemple), les bookmakers proposent généralement un autre pari à 2 états seulement: victoire de l’ultra-favori ou victoire d’un autre quelconque compétiteur.

C’était le cas pour le Grand Prix de Melbourne, ou Bwin proposait également le pari 1-2 suivant : Quelle voiture remportera la course ? Mercedes   1.87  Une autre équipe 1.62

Quelle stratégie adopter dans ce cas-là ?

  • Si vous avez confiance en Mercedes, pas d’hésitation sélectionnez la cote la plus élevée : 1.91 dans notre exemple.
  • Par contre si vous pensez que Mercedes risque d’être challengé par un de ses 2 outsiders Williams ou Ferrari (ou les 2), mais que vous n’arrivez pas à décider lequel sélectionner, alors choisissez le pari ‘Une autre équipe’ avec sa cote de 1.62.

Astuces pour les plus matheux : le payout sur le 1er pari (11 choix possibles) était de 77% seulement alors qu’il était de 87% sur le 2éme pari (2 choix possible). Si votre sélection était ‘Mercedes’, il valait mieux choisir le 1er pari (sur lequel Bwin prélevait une énorme taxe de 33%) que le 2ème pari (pourtant nettement plus avantageux pour les parieurs avec un taux de prélèvement de 13% seulement !).  Ici, seule la cote compte, et 1.87 est plus intéressant pour un parieur que 1.78.

Comment parier en F1 sur les arrivées dans les 3 premiers, le Top 3, ou le Top 6 (voire le Top 10) des pilotes ?

Pour rendre les choses plus simples pour les parieurs, les bookmakers proposent des paris 1-2, limités à 2 choix possibles, comme au tennis. Pour un pilote donné (disons Lewis Hamilton) vous devez décider s’il terminera (ou pas) sur le podium.

Par exemple, pour le Grand Prix de Melbourne 2014, à  la question ‘Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) terminera-t-il dans les 3 premiers ?’ vous devez  choisir soit OUI (cote de 1.6), soit NON (cote de 1.91).

Un rapide calcul du payout (l’inverse de la somme des inverses des 2 cotes) donne 87%, ce qui est ici généreux de la part de Bwin.

Ce type de pari 1-2 est moins risqué que le pari sur le vainqueur de la course, mais au détriment d’une cote plus faible (1.6 au lieu de 3.25). A vous de voir !

A noter que vous pouvez sélectionner aussi le 1er choix du pari à 11 entrées : le ‘Top 3 Pilotes’ (*).  La cote de Lewis Hamilton est ici  de 1.67 au lieu de 1.6 sur le 1-2 de tout à l’heure, ce qui est un peu mieux.

Note (*) : Ce Top 3 peut aussi s’appeler ‘Qui finira sur le podium ?’. c’est l’appellation donnée par le PMU par exemple.

Enfin, pour ceux qui veulent bétonner et ne prendre aucun risque, Bwin propose le Top 6.

Dans le cas de notre exemple, la cote de Lewis Hamilton passe à 1.40 (alors qu’elle était à 1,6) sur le Top 3. Toujours la même chose: on échange du risque au détriment de la cote. En effet, c’est moins risqué de prédire une arrivée dans les 6 premiers que dans les 3 premiers : donc si c’est moins risqué …cela sera moins bien payé !

Astuces pour les parieurs prudents : Certains bookmakers, comme Betclic proposent même du Top 10. Dans le cas de notre exemple, Betclic affichait une cote de 1.25 sur Lewis Hamilton. La ceinture …et presque les bretelles (*) ! A ne pas négliger si vous êtes un parieur prudent !

Note (*) Dans ce cas précis (Melbourne 2014) la ceinture et les bretelles n’étaient pas suffisants puisqu’Hamilton a dû abandonner dès le 5er tour pour un problème technique, laissant le champ libre à son partenaire Nico Rosberg qui remporta ainsi le Grand Prix d’Australie 2014.

Finalement il n’y a pas meilleure façon de parier sur le vainqueur d’un Grand Prix de Formule 1, que de s’informer sur les essais de qualification du samedi et d’analyser les performances de fiabilité des moteurs et/ou des écuries engagées jusqu’à ce jour. Dès la Q3 terminée et la pole position connue,  vous aurez donc à faire votre papier (pour reprendre le langage des turfistes)  et à pondérer le risque, en misant, soit sur la pole position, soit sur un outsider immédiat ou sur un des TOP x (Top 3, Top 6 ou Top 10) proposés par les bookmakers. Pour diminuer encore plus la prise de risque, vous pourrez parier sur la voiture à l’arrivée.

Bwin, le n°1 européen des Paris sportifs, est l’opérateur idéal pour les fans de paris en direct. Ses retransmissions vidéo gratuites en live (Liga espagnole, tournois de tennis ATP,..), sa vue multiplex permettant de suivre plusieurs matches simultanément et ses applis pour mobiles (iOS, Android) n’ont pas d’équivalent chez les autres opérateurs du marché.

Visitez: Bwin.fr