Nos meilleurs conseils pour parier sur le long terme aux Paris sportifs

On appelle pari long terme, un pari dont le résultat ne sera connu que quelques mois, voire quelques années plus tard. Si en Décembre 2013, vous misez sur la Coupe du Monde 2014 ou sur l’Euro 2016, vous avez affaire à un pari long terme. L’incertitude sur un tel pari est plus importante que sur un pari court terme et à tendance à avantager le parieur. Voyons comment bien procéder pour placer un pari long terme ?

.

Exemple de pari long terme chez Betlic : Quel sera le vainqueur de la Coupe du Monde 2014 ?

Nous sommes fin Novembre 2013 et l’Equipe de France vient de réussir brillamment et contre toute attente, ses barrages contre l’Ukraine. Voyons ce que nous propose Betclic sur le pari long terme ‘Qui sera Champion du Monde ?’, dont l’issue ne sera connue qu’en Juillet 2014 ?

Quel sera le vainqueur de la Coupe du Monde 2014 selon Betclic (pronostic au 20/11/2013)

Cotes de Betclic (au 20/11/2013) sur le vainqueur de la compétition ‘Coupe du Monde 2014’

En haut du tableau on trouve le quartet de tête (Brésil, Argentine, Allemagne et Espagne) avec des cotes très similaires qui évoluent entre 4 (Brésil) et 6.5 (Espagne).

Nous avons ensuite les outsiders immédiats qui constituent un autre quartet (Belgique, Italie, Colombie, Pays-Bas) avec des cotes qui s’étalent de 14 (Belgique) à 18 (pour les 3 autres nations).

Enfin, dans ce que nous appellerons le ‘ventre mou’ du tableau nous trouvons à nouveau 4 équipes (Angleterre, Uruguay, France et Portugal) avec des cotes très importantes qui s’échelonnent de 20 à 25 (Portugal).

Prédire à 8 mois de la compétition qui sera le vainqueur est un exercice compliqué, autant pour nous que pour les bookmakers. Plus l’horizon de la compétition est éloigné, plus l’incertitude est grande. Qui pourrait dire que Messi ou CR7 seront en forme dans 8 mois (CDM 2014) ou pire dans 2.5 ans (Euro 2016) ?

Une des stratégies du pari long terme et de miser quelques euros sur des équipes du ventre mou, en faisant le pari que ces équipes, à un moment ou à un autre de la compétition, pourront prétendre au titre suprême.

Si nous parions 1€ sur les Bleus, nous pouvons espérer remporter 20€. Si nous misons 1€ sur l’équipe à Ronaldo, nous pouvons espérer 25€.

Par contre miser 1€ sur l’Algérie (malgré le gain escompté de 500€!) n’est pas réaliste. Pour les fans des Fennecs, mieux vaut privilégier un pari 1N2 contre une équipe accessible, telle la Corée du Sud.

Une petite mise pour une gain espéré important sur des évènements qui ne sont pas complétement irréalistes (victoire de la France ou, plus probable du Portugal de Ronaldo !).

Si la France ou le Portugal viennent concurrencer les favoris et se retrouvent à un moment ou à un autre de la compétition dans le tiercé de tête, nous aurons la possibilité de placer un surebet pour sécuriser les gains de notre pari long terme.

La conclusion de cette histoire sur les paris long terme : plus l’horizon est lointain, plus nous aurons de chances de battre le bookmaker à son propre jeu, celui des pronostics ! Seul bémol : notre mise sera immobilisée de long mois en attendant le verdict, et tout le monde n’a pas la patience d’attendre ! D’où notre conseil pour ceux qui recherchent une rentabilité immédiate aux Paris Sportifs: dirigez-vous plutôt vers les paris en direct!